Sign in
Download Opera News App

 

 

Un député PDCI révèle : "Il faut que Ouattara intervienne pour que la Constitution soit modifiée"

Le député PDCI-RDA d’Attiégouakro, Marius Konan a accordé une interview au quotidien Le Nouveau Réveil. Celui-ci s’est prononcé sur la modification de la Constitution afin de limiter l’âge pour la candidature à la magistrature suprême. Selon le député, il faut que le Président de la République Alassane Ouattara intervienne pour que la modification de la Constitution aille à son terme.

"Du strict point technique, la modification de la Constitution au niveau de l’Assemblée, il sera voté juste pour la probation du texte. Mais l’adoption de la modification de la Constitution appelle un référendum ou bien un congrès. Or le référendum est convoqué par le Président de la République et les congrès sont demandés par le Président de la République et convoqués par les présidents des deux Chambres du Parlement", a expliqué Marius Konan au quotidien Nouveau Réveil, quant à la modification de la Constitution. 

"Dans les deux cas, il faut que le Président de la République intervienne pour que la modification aille à son terme. Encore que politiquement, j’estime, pour ce que je sais, que c’est le Président de la République qui a fait la proposition de cette nouvelle Constitution. Regardant l’environnement politique, j’aurais du mal à croire qu’il puisse laisser quelqu’un d’autre venir corriger le texte que lui-même a proposé et qui est censé répondre à un certain nombre de besoins du peuple", a-t-il ajouté. 

"S’il y a des corrections éventuelles à faire, je pense que ce serait un projet de loi qui viendrait et qui pourrait bénéficier du soutien de la majorité qui est déjà du côté du président et du soutien du président en dernier recours pour faire convoquer un congrès ou appeler à référendum", a-t-il poursuivi. 

Notons que le débat sur la limitation de l’âge pour être candidat à la magistrature suprême a refait surface. En effet, la limite d'âge pour se présenter à l’élection présidentielle, auparavant fixée à 75 ans, a disparu dans la nouvelle Constitution, tandis que l'âge minimum a été abaissé à 35 ans (art. 55). Cependant, des voix se sont élevées ces derniers jours réclamant le retour de l’âge limite à 75 ans.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alassane ouattara marius konan pdci révèle

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires