Sign in
Download Opera News App

 

 

Bédié-Gbagbo-Ouattara : vers la création d'un nouveau front uni contre leurs candidatures ?

Les Ivoiriens souhaitent-ils prendre dorénavant leurs responsabilités après toutes ces crises sociopolitiques que leur pays a traversées ? C'est bien le sentiment que l'on a depuis un certain temps.


Les difficultés de toutes sortes, la Côte d'Ivoire en a rencontrées beaucoup. La mort de ses enfants, elle en a connue également. Et ce n'est pas encore terminé ! L'environnement sociopolitique reste encore tendue mettant le peuple dans le stress. Et on s'étonne que les crises d'AVC et d'ulcère aient augmenté dans le pays. Longtemps influencé par l'idéologie des partis politiques, le peuple semble vouloir prendre ses responsabilités pour une décrispation réelle de l'environnement sociopolitique en Côte d'Ivoire.

La solution semble avoir été trouvée à travers les trois leaders historiques qui ont toujours fait la pluie et le beau temps. En effet, de plus en plus de voix s'élèvent contre la présence presque permanente de ces trois personnalités. Après le décès du père de la nation, Félix Houphouët-Boigny, en décembre 1993, les présidents Bédié, Gbagbo et Ouattara ont captivé toutes les attentions de leurs concitoyens. Entre culte de la personnalité et presque vénération, le peuple ne respirait que par ces leaders.

Mais aujourd'hui, les mentalités semblent avoir changé. Fatigués des multiples crises qui engendrent de nombreux morts dans le pays, il y'a une sorte de volonté de certains Ivoiriens de se désolidariser de ces trois ''highlanders'' qui seraient la source de la division des Ivoiriens, selon certaines personnes. À cet effet, un front semble naître dans les esprits, car plusieurs personnes souhaitent le retrait pur et simple de Bédié, Gbagbo et Ouattara de la scène politique. Pour cela, certains demandent la révision de la Constitution en ramenant l'âge limite des candidats à la présidentielle à 75 ans maximum.

Ces penseurs excédés sont de tous les bords. Dernièrement, c'était Jean-Louis Billon qui se braquait contre la gérontocratie dans son parti, le PDCI-RDA. Ce dimanche 22 août, à l'émission ''NCI 360", la majorité des invités de tout bord politique avait soutenu l'idée de la révision de cet article de la Constitution. Selon le journaliste Guillaume Gbato, il faudrait même créer un front pour demander le départ des trois leaders qui ont déjà fait beaucoup pour la Côte d'Ivoire. Qu'ils laissent la place à une nouvelle génération. Ce qui permettra à la population de dépassionner les débats dans le pays.

La vie pourrait prendre un nouveau tournant dans notre pays si nos trois leaders historiques ne s'éloignent pas de la scène politique de leur propre gré. Dans le cas contraire, il se peut qu'un autre front uni, formé d'Ivoiriens de tous les bords et horizons, se mette en place pour faire barrage à la volonté des trois ''dinosaures'' de se présenter à l'élection présidentielle de 2025.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires