Sign in
Download Opera News App

 

 

Législatives à Lakota: le candidat RHDP lâché par un homme fort de son système en pleine campagne

De gauche à droite, Kouyaté Abdoulaye, candidat RHDP, Victor Junior Djokouéhi et Koné Amidou, suppléant du candidat RHDP


Victor Junior Djokouéhi un des hommes orchestres de la victoire du candidat Kouyaté Abdoulaye aux legislatives de 2016 à Lakota claque la porte en pleine période de campagne pour les législatives du 6 mars. Originaire de Gnakouboué dans le canton Opareko, Victor Junior Djokouéhi est le secretaire général adjoint de l'UDPCI dans le Loh Djiboua en charge du département de Lakota. " J'étais avec Kouyaté Abdoulaye depuis 2015. C'est moi qui ai défini sa stratégie de pénétration des villages et communautés autochtones qui, du fait de leurs liens historiques au FPI ne voulaient pas d'un candidat RHDP de surcroît non Dida. Mais j'ai convaincu un certain nombre que Kouyaté Abdoulaye était un espoir pour le développement", dit l'ancien collaborateur du député sortant. " Mais l'espoir a été déçu. Il n'a pas tenu ses engagements vis-à-vis de moi et vis-à-vis de Lakota. Beaucoup de promesses non tenues.Il avait dit faire l'unité des cadres de Lakota. Mais après les élections non seulement il n'a pas approché les autres cadres de Lakota, mais aussi il s'est même éloigné des cadres autour de lui. En 10 ans, c'est 3 écoles qu'il a permises à l'Etat de construire. Un collège de proximité promis à Gnakouboué, et un autre a Gnonkobrognoa n'ont jamais été réalisés.L'école primaire promise à Ligrohoin a démarré seulement à l'approche des élections", révèle Victor Junior Djokouéhi.

Mais le député a tout de même donné des ambulances dont celle remise récemment à Gnakouboué le village de l'ex-collaborateur du député. Ce dernier affirme que ce centre de santé rural n'existe que de non. Le centre est délabré, le personnel soignant s'est mis en congé. Et que si quelqu'un est malade , il ne peut même pas se faire soigner dans ce centre. Donc pour lui, ce centre devrait être réhabilité d'abord. 

Les tentatives de médiation et de réconciliation de ces derniers jours initiées par le candidat ont échoué. "Je lui ai dit que je vais le premier cadre Dida à ses côtés à lui dire non. Mais beaucoup d'autres sont partis.A commencer par son ancien suppléant Lisa Blaise qui ne supportait plus de lvoir siéger Kouyaté car il n'y a pas droit. Il est chef de cabinet et c'est incompatible avec la fonction de député selon les dispositions du code électoral", souligne le responsable local UDPCI de Lakota.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

lakota rhdp victor junior

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires