Sign in
Download Opera News App

 

 

Présidentielle au Congo : Makosso justifie le 4ème mandat de Sassou-Nguesso

Jour-J-3 avant la tenue de l’élection présidentielle du 21 Mars au Congo-Brazzaville. Au pouvoir depuis 1997, Denis Sassou-Nguesso, 77 ans, rempile pour un quatrième mandat, au grand dam de son opposition au dénonce une volonté du dirigeant Congolais de s’éterniser à la tête du pays. 

Interrogé par Radio France Internationale (RFI) ce Jeudi 18 Mars, Anatole Collinet Makosso justifiait ce nouveau mandat par une nécessité pour son mentor, de poursuivre les chantiers économiques en cours. 

Répondant à la question du journaliste sur la longévité au pouvoir du chef de l’état Congolais, qui faut-t-il le rappeler, cumule 36 années aux affaires, puisqu’il avait préalablement dirigé le pays de 1979 à 1992, Makosso rétorque : ‘’ Quand la chancelière allemande conservatrice, madame Angela Merkel, est à la tête du parti chrétien-démocrate et multiplie les mandats, il n’y a pas crise de légitimité, il n’y a pas longévité excessive au pouvoir. Alors on peut donc comprendre que la longévité au pouvoir d’un Européen ressemble à une bénédiction, selon vous, et celle d’un Africain est un scandale.’’ 

Selon lui, ‘’ Non, Denis Sassou-Nguesso a déféré à la réquisition populaire, parce qu’il est porteur d’un projet réel. Depuis qu’il est aux affaires il a des chantiers qu’il a commencés en 1979 : le désenclavement de l’arrière-pays. Il a conquis cette ambition, ce rêve dès son retour aux affaires, en ayant maillé le pays d’infrastructures. Il lui reste une grande bataille, c’est celle de l’agriculture, dont il a fait la priorité des priorités dans les années 1980 et au sujet de laquelle il constate que des efforts méritent encore d’être accomplis pour réduire la dépendance alimentaire’’. 

Autorisé à briguer deux autres mandats après une modification constitutionnelle en 2015, Denis Sassou-Nguesso, favori, affronte 4 autres candidats de l’opposition. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

anatole collinet makosso denis sassou-nguesso

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires