Sign in
Download Opera News App

 

 

Manifestations pro-Russes à Bamako: Un journaliste confirme ; la réaction de Poutine attendue...

Depuis cet après-midi du 26 Mai, des images de manifestants Maliens brandissant le drapeau Russe circulent sur les réseaux sociaux.

Face à la fermeté affichée par la communauté internationale qui refuse d’adouber le coup de force mené ce Lundi 24 Mai par la junte militaire, des activistes Maliens se sont déportés devant les locaux de l’Ambassade de Russie à Bamako, pour solliciter l’implication de Moscou dans la crise institutionnelle qui secoue actuellement le Mali après la chute des autorités civiles de la transition.

Pour vérifier la quintessence de l’information, nous avons joint notre source sur place dans la capitale Malienne, Adama Coulibaly, patron du groupe de presse Global Média, qui confirme la tendance pro-Moscou du discours des partisans de la junte militaire.

Selon le confrère, les manifestants qui sont sortis ce Mercredi à Bamako en ont bien appelés au soutien de la Russie, pour contrer l’adversité déployée par la CEDEAO et les partenaires bilatéraux les plus proches du Mali.

Cette volonté des partisans de la junte de voir Moscou monter en puissance dans le dossier Malien, vient en rajouter à l’influence suspectée du Kremlin dans la crise Malienne, tel qu'évoqué plus tôt en journée par Mamadou Traoré, conseiller spécial de Guillaume Soro. Pour l’instant, aucun élément concret ne permet de corroborer une collusion entre la Russie et les putschistes récidivistes.

Cependant, l'ancrage de Moscou sur le continent qui se dessine de plus en plus, renforce les défenseurs de la thèse d'un hypothétique resserrement de l'axe Moscou-Bamako.


Au-delà des rives du Djoliba, les enjeux de la crise Malienne pourraient se jouer entre les grandes puissances. Il reste à présent à observer la suite que le Kremlin donnera aux appels de ces civils Maliens.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

adama coulibaly cedeao kremlin mali moscou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires