Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici pourquoi le retour de Laurent Gbagbo dépenderait d'Alassane Ouattara

Le retour annoncé de Laurent Gbagbo est au coeur de l'actualité ivoirienne. L'ancienne chef de chef de l'Etat, hors du pays depuis plus de dix ans, devrait rentrer au bercail durantle mois de mars, a annoncé son parti, le FPI qui lui réserve un accueil triomphal. Mais ce retour programmé fait déjà l'objet de grosses incertitudes, au regard de la réalité politique sur le terrain. Puisque c'est bien l'actuel président Alassane Ouattara qui aura le dernier mot pout son retour en Côte d'Ivoire.

Les tractations entre le pouvoir en place et les émissaires de Laurent Gbagbo sont toujours en cours dans les coulisses. Sauf que jusqu'ici, aucun accord formel n'a encore été trouvé sur les conditions du retour effectif de l'ancien chef d'Etat.

Il est vrai que l'ancien prisonnier de Scheveningen a reçu ses deux passeports en décembre dernier, mais la mise en oeuvre concrète de son retour n'a toujours pas été entérinée.

C'est notamment sur ces conditions que les deux parties achoppent. Dans de telles circonstances, le pouvoir d'Alassane Ouattara tient les opposants a la gorge. En effet, Laurent Gbagbo sous le coup d'une condamnation à 20 ans de prison pour crimes économiques. Cette seule balise posée en Côte d'Ivoire suffit à soumettre le camp Gbagbo à la table des négociations avec les autorités en place.

le sort de l'ancien président dépend donc de son successeur au pouvoir, son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, dont le silence sur cette affaire s'inscrit dans le mabre malgré les agitations de l'oppostion.

Du moins, le camp Gbagbo qui s'est empressé pour annoncer la date retour de leur mentor à la mi-mars, devra renouer le dialogue avec le pouvoir en place. Il faudra s'accorder avec le gouvernement Ouattara afin de réunir tous les moyens sécuritaires pour organiser son retour en toute quiétude et éviter des surprises désagréables.

Car si Laurent Gbagbo s'entête à rentrer au pays sans l'aval du régime Ouattara, il irait directement poser ses valises dans les geôles de la MACA afin de purger sa peine. Et on n'imagine même pas les évènements que cela pourrait engendrer. Il faudra forcément trouver un compromis pour son retour.

Il reste désormais à savoir quelles garanties le camp Gbagbo fournira pour faire plier l'homme fort du RHDP? Alassane Ouattara acceptera-t-il d'accorder un grâce présidentielle à son ennemi intime? Le président de la République préfère laisser la justice jouir de son indépendance dans ce dossier.

#NS

Content created and supplied by: Nickouss (via Opera News )

alassane ouattara camp gbagbo laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires