Sign in
Download Opera News App

 

 

Le coût élevé de l'alimentation, du logement, du transport : et si Assalé Tiémoko en parlait aussi ?

Lors de ses parutions sur sa page officielle facebook tout le long du weekend dernier et même hier sur l'une des télévisions ivoiriennes, le Député Maire de Tiassalé et par ailleurs journaliste d'investigations, Monsieur Assalé Tiémoko a décrié certaines tares qui minent le secteur éducation-formation, notamment le cas de certains enseignants qui ne sauraient ni lire ni écrire correctement, le cas de certains conseillers qui auraient été nommés sans concours, des IEPP qui seraient jusque là restés sans postes bien qu'ils aient fini leur formation.

L'objectif de tout journaliste d'investigations étant de mener des enquêtes sur ce qui pourrait entraver le progrès d'une société, d'une nation, et exposer les résultats desdites enquêtes au vu et au su de tous à l'effet d'une solution soulageante, nombre de personnes ont accueilli et applaudi Monsieur Assalé Tiémoko pour avoir fait preuve de courage.

Toutefois, des enquêtes d’opinion réalisées en 2014 et en 2017 certains médias, ont montré que les trois principaux postes de dépenses des ménages ivoiriens sont entre autres l’alimentation (25 %), le logement (13 %) et le transport (12 %).

Malheureusement, Concernant l’alimentation, les coûts de certains produits sur le marché sont par moment élevés avec le bon vouloir des acteurs et de façon démesurée, sans tenir compte du pouvoir d'achat des populations, chacun fait ce que bon lui semble.

Dans le domaine du logement, chaque propriétaire de loyer fixe le coup et les mois à s'acquitter en terme d'argent selon son désir et pourtant l'État ivoirien à travers le ministère de la construction avait prévu des mesures soulageantes pour les locataires.

C'est-à-dire , une nouvelle loi relative au bail à usage d'habitation interdit désormais au bailleur d'exiger du locataire plus de deux mois de loyer d'avance et deux mois de caution, lors de la conclusion du contrat.



Le milieu du transport lui aussi n'est pas épargné. En dehors de certaines anomalies observées de façon volontaire sur les coups du transport pour les voyages à longues distances, vous constaterez aussi, pour ceux qui pratiquent la ligne Adjamé-Yopougon (Abidjan), des conducteurs de véhicules en commun augmenter le coup du transport en fonction de leurs humeurs.

Au regard donc de ce qui précède, vivement que le Député Maire et journaliste d'investigations Monsieur Assalé Tiémoko mette aussi sur la place publique ces autres facteurs qui contribuent malheureusement à la dégradation du train de vie des ivoiriens, pour une remédiation pérenne.


RichardToty

Content created and supplied by: RichardToty (via Opera News )

tiassalé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires