Sign in
Download Opera News App

 

 

MFA : les militants exhortent Yaya Fofana à un congrès afin de dissoudre démocratiquement le parti

Les membres des instances, les militants de comités de base et les sympathisants du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), se sont réunis en session extraordinaire ce mercredi 17 novembre 2021 à Abidjan. Le président intérimaire, Fofana Yaya, et ses camarades ont analysé la situation socio-politique et la vie du parti. A la fin de la rencontre, une déclaration a défini les nouvelles orientations de la formation politique.

 

Les militants du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) se sont encore prononcés ce mercredi sur la conduite à tenir relativement à la vie de leur parti. Ainsi, ils  encouragent le président intérimaire Yaya Fofana à poursuivre son effort pour la tenue rapide du congrès extraordinaire en vue d’une dissolution démocratique et pacifique du MFA selon les textes. En outre, le MFA lance un appel au calme et à la mobilisation à tous ses militants et sympathisants. 

Par ailleurs, les membres des instances, militants de comités de base et sympathisants du MFA se disent « surpris et étonnés de l’annonce de dissolution de notre parti au cours d’une conférence de presse, c’est-à-dire au mépris total des règles qui régissent notre formation politique et de surcroît par un individu qui n’a pas qualité pour agir au nom du MFA ». « En effet, pendant que dans notre pays, les groupements politiques ou partis politiques se restructurent ou se créent tant au niveau du pouvoir que dans l’opposition politique, nous, membres des instances, militants de comités de base et sympathisants du MFA découvrions le 05 novembre 2021 dans plusieurs organes de presse que notre parti politique est dissout à l’issue d’une conférence de presse collectivement avec d’autres formations politiques, et ce, par des individus qui n’ont aucune qualité de parler au nom des militants du MFA . En plus, ils ont utilisé le logo et l’effigie du RHDP pour avoir prétendument décidé de dissoudre MFA», se sont-ils offusqué.  

En agissant de façon unilatérale ainsi, ont -ils ajouté, Siaka Ouattara et les autres ont fait du faux et usage de faux. « Ils ont une mauvaise connaissance des textes (statuts et règlement intérieur) qui régissent le Mouvement des Forces d’Avenir (MFA), et ont un problème fondamental avec les règles de la démocratie. Rappelons à toutes fins utiles qu’un parti politique, association libre de personnes, se crée par un congrès et se dissout par un autre», ont-ils précisé. 

Et pour cause, à les en croire, la dissolution du parti est prononcée par décision du congrès. À cet effet, les articles 45 et 46 du MFA relatifs aux amendements et à la dissolution stipulent que (art. 45) les présents Statuts ne peuvent être modifiés que par décision du Congrès. Par contre, les dispositions du règlement intérieur peuvent être modifiés par le Bureau politique. Tout amendement des Statuts ou règlement intérieur du MFA n’est validé qu’à la majorité des deux-tiers (2/3) de ses membres. (art. 46) Pour décider de la dissolution du Parti, le Congrès Ordinaire ou Extraordinaire doit réunir au moins les deux-tiers (2/3) de ses membres statutaires actifs. La dissolution du Parti est prononcée par décision du Congrès à la majorité des trois-quarts (3/4) des membres statutaires actifs présents. (…) ;

Au demeurant, le MFA tient à informer et rappeler à l’opinion nationale et internationale qu’il a un nouveau président à sa tête, en la personne de Yaya Fofana, à la suite d’une réunion du bureau politique qui s’est tenue le 13 août 2021 à Abidjan. « Par conséquent, le président par intérim relève qu’aucun mandat n’a été donné à quiconque pour agir pour le compte du Mouvement des Forces d’Avenir; les membres des instances, les militants de comités de base et les sympathisants du Mouvement des Forces d’Avenir renouvellent leur confiance au président intérimaire et saluent la mise en place du comité de structuration du RHDP et demandent aux dirigeants du Rhdp de nous associer à ce comité pour prendre en compte nos propositions», ont -ils indiqué.     

Par ailleurs, l’assemblée a été informée que des courriers d’informations relatifs à la suspension de Siaka Ouattara comme président pour tripatouillage des textes  et mauvaise gestion de notre parti, avaient été envoyés au président du RHDP, Alassane Ouattara, au directeur exécutif, Adama Bictogo et au ministère de l’Intérieur.   

Franck K

 

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

mfa yaya fofana

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires