Sign in
Download Opera News App

 

 

Corée du Nord : Kim Jong-un interdit les jeans skinny et la coupe mulet

Kim Jong-un craindrait que l'influence "capitaliste" de la jeunesse nord-coréenne ne conduise à son renversement et a pris des mesures pour l'éradiquer. Craignant donc que la mode "décadente" ne fasse tomber le régime, le dictateur nord-coréen interdit les jeans skinny ainsi que les mulets.


Kim Jong-un aurait interdit la mode "non-socialiste" afin de protéger son pouvoir. Il craindrait l'influence occidentale "décadente" sur la jeunesse du pays, de peur que cela ne provoque l'effondrement de son régime. Le dictateur nord-coréen a interdit les jeans skinny et les mulets dans le cadre de ses derniers efforts pour garder les jeunes sous contrôle.


Kim qui, selon les bruits de couloirs, serait de plus en plus inquiet à l'idée d'être renversé, a déjà décrété que les personnes qui adoptent une mode excentrique devaient être envoyées dans des camps de travail. Les jeans déchirés et moulants, ainsi que les coupes de cheveux extravagantes, sont tous considérés comme des signes d'une "invasion du mode de vie capitaliste", affirme-t-on.


Le journal d'État The Rodong Sinmun, organe du Parti des travailleurs au pouvoir dans l'État secret, a lancé un nouvel appel pour que ces tendances étrangères soient tenues à distance de peur que le pays ne s'effondre comme un mur humide. Le journal a écrit dans un éditorial ce week-end : "L'histoire nous enseigne une leçon cruciale : un pays peut devenir vulnérable et finir par s'effondrer comme un mur humide, quelle que soit sa puissance économique et de défense, si nous ne nous accrochons pas à notre propre style de vie".


Il poursuit : "Nous devons nous méfier du moindre signe du mode de vie capitaliste et lutter pour nous en débarrasser." Rappelons qu'en Corée du nord, les cheveux teints et les piercings ne sont pas non plus acceptés, selon les rapports de l'agence de presse Yonhap.

Content created and supplied by: Afro-Pipo (via Opera News )

corée du nord kim jong-un

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires