Sign in
Download Opera News App

 

 

Guinée : accusé d'être un dictateur, Alpha Condé réagit

Les élections présidentielles en Guinée Conakry auront lieu le 18 octobre 2020. En liste, nous avons le président sortant Alpha Condé qui brigue son troisième mandat a la tête de la République. À l'annonce de sa candidature, une partie de la population est sortie massivement pour protester contre son troisième mandat, mais cette manifestation c'est terminée en une course de vitesse entre les forces de l’ordre et les opposants. Après les affrontements, ceux-ci estimaient que le président sortant était un dictateur.

Hier, à la question du journaliste de RFI de savoir qu'en est-il des personnes qui disent qu'il est un dictateur, le président sortant à lavé grandement ses mains dans cette théorie en affirmant: " Je suis un panafricaniste, un démocrate et non un dictateur"

Invoquant ses 45 ans d’opposition, le militant de l’international socialiste s'est également exprimé sur la question du troisième mandat, rappelant que la nouvelle constitution a été adoptée par référendum. A 82 ans, l’homme à toujours le désir de gouverné le pays afin que la Guinée soit un pays exemplaire de la sous région.

dix ans après son arrivée au pouvoir, Alpha Condé n’aura pas encore vu l’entrée en production de la mine de fer de Simandou et la réalisation de ses infrastructures ferroviaires et routières qui figuraient dans son programme de 2010 et 2015. Selon lui, Le troisième mandat a pour objectif, l'achèvement des œuvres qu'il a commencé.

Content created and supplied by: DroneAKG (via Opera News )

Alpha Condé Guinée Conakry

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires