Sign in
Download Opera News App

 

 

Pourquoi le journaliste Marc Perelman a-t-il appelé le président Gbagbo " l'homme du refus"?

Les actions politiques menées par le président Laurent sont grandement médiatisées par les médias nationaux et internationaux. Depuis son acquittement jusqu'à son retour en Côte d'Ivoire le 17 juin 2021, tout ce que Gbagbo dit ou fait est très répandu. Cela est partiellement dû au fait qu'il a été définitivement acquitté par la cour pénal internationale (CPI). Un chef d'État qui a été conduit devant les juridictions internationales pour plusieurs crimes qui lui sont reprochés, et qui finit par être mis en liberté, est quelqu'un qui sera forcément populaire.

Après le congrès constitutif du PPA-CI qui s'est tenu du 16 au 17 octobre 2021, le média français "France 24" a eu une interview avec lui. Lors de cet entretien réalisé le mardi 19 octobre 2021, le journaliste Marc Perelman a appelé Laurent Gbagbo " l'homme du refus", juste après que Gbagbo ait dit qu'il refuse qu'on lui dicte ce qu'il doit faire, en tant que président d'un État souverain. Pourquoi est-ce que le journaliste Marc Perelman a appelé le président Gbagbo " l'homme du refus"? En effet, Gbagbo Laurent a toujours refusé certaines choses qui ne concordent pas avec sa vision, sa mentalité, et l'intérêt de la nation.

Ce journaliste connaît certainement Gbagbo Laurent pour sa resistance à l'armée française en 2004. Aussi, Gbagbo a refusé de céder le pouvoir en 2010 parce qu'il était convaincu d'avoir gagné les élections présidentielles. Après son acquittement, Gbagbo a eu une interview avec Denise Epote le 29 octobre 2020, et il est resté fidèle à sa vision politique. Il a dit ne pas être d'accord avec la violation des textes de loi qu'on se donne.

C'est surement toutes ces choses-là qui ont poussé le journaliste Marc Perelman à le qualifier "d'homme du refus". Peut-être est-ce un qualificatif péjoratif ou positif. Cependant, chaque homme se doit de refuser les choses qui sont en contradiction avec sa mentalité et ses principes. Un chef de l'État a les pleins pouvoir d'accepter et refuser toute proposition qui va à l'encontre de son programme de gouvernement, même si cela vient des grandes puissances internationales.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

côte d'ivoire laurent gbagbo marc perelman

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires