Sign in
Download Opera News App

 

 

Non, il ne s’agit pas de vidéo d’exactions au Niger, mais au Nigeria selon la RTI

C'était chaud cet après-midi de ce mercredi 19 mai 2021, dans la commune d'Abobo, nord d'Abidjan. Selon les informations qui circulent des affrontements ont éclaté entre communautés ivoiriens et étrangères (des nigériens, communément appelé Haoussa) à la suite d'une vidéo diffusée sur le net montrant des personnes subir des exactions au Niger et qui seraient des ressortissants ivoiriens. Selon un Fact-checking de la radiodiffusion télévision Ivoirienne (RTI), publié sur sa page officielle facebook, il ne s’agit pas de vidéo d’exactions au Niger, mais au Nigeria selon leurs premières vérifications.

"Selon les premiers éléments à partir de la vidéo montrant des exactions sur des individus, il s’agit d’images en provenance du Nigeria et non du Niger. La date précise et le lieu exacts sont difficiles à identifier pour l’instant. Mais, sur la pancarte qui apparaît souvent à gauche de l’image, on peut lire : "Slow Down Check Point Ahead. Operation Safe Heaven" Traduction : "Ralentir, devant un poste de contrôle. Operation Safe Heaven". Cette inscription en Anglais, nous situe déjà dans un espace anglophone. Il ne peut donc pas s’agir du Niger, pays francophone", nous fait savoir la RTI.

Aussi, ajoute notre source, d’après des recherches sur Google avec les mots-clés "Operation Safe Heaven", on retrouve des informations ramenant au nom d’une opération de maintien de la paix dans l'État du Plateau au Nigeria. "Operation Safe Heaven" est en effet une force multitâche créée en 2010, chargée de la sécurité des personnes et des biens dans le Plateau de Jos, Bauchi et certaines parties du sud de Kaduna. A ce stade, l’on peut dire qu’il ne s’agit pas d’une vidéo au Niger, mais plutôt au Nigeria.

Autre détail, conclu la RTI, l’uniforme du soldat en train de battre les individus ligotés, reste un indicateur. Après des recherches avec le mot-clé "Nigeria Army Uniform", on retrouve des images et articles sur des sites web du Nigéria avec comme illustration des photos de soldats nigérians ayant une tenue similaire à celle du soldat qui punit les individus, à première vue, capturés. Certaines recherches en cours et détails devraient permettre de mieux cerner le lieu précis, la date, les auteurs et les circonstances.

Faut-il le remarquer cet éclairage donné par la RTI, est certes tardif, doit être néanmoins diffusé partout en vue d’en éclairer d’autres car cette vidéo est exploitée ‘’par des fauteurs de troubles qui s’attaquent aux ressortissants nigériens à Abobo’’. Plus jamais ça en Côte d'Ivoire !


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

niger nigeria rti

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires