Sign in
Download Opera News App

 

 

Alliances politiques/ Guikahué sans détour : « le PDCI n'a pas dit qu'il ne voulait pas du RHDP »

Ali Diarrassouba a reçu sur son plateau ce dimanche 11 avril, le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA. Interrogé par des journalistes et le Dr. Arthur Banga, Maurice Kakou Guikahué est revenu sur la collaboration au sein du RHDP.

C'est l'historien Arthur Banga justement qui lui donne l'occasion d'en parler. Lorsqu'on demande à celui qui est aussi député à Gagnoa (Gnabodougnoa, Dougroupalegnoa, Doukouyo, Serihio et Gagnoa Sous-Préfectures) si la sortie du RHDP a été bénéfique ou contreproductive pour le PDCI-RDA, sa réponse est sans appel. « C'est une question de principes. Tant que le RHDP était un groupement politique, le PDCI n'avait aucun problème. C'est quand il a été décidé de dissoudre les partis pour créer un parti unique qui s'appelle RHDP que le PDCI s'est retiré », rappelle-t-il.

Maurice Kakou Guikahué insiste pour dire que le PDCI ne peut être dissout et ne peut pas renoncer à son identité. « Sinon le PDCI n'a pas dit qu'il ne voulait plus du RHDP. Tant que le RHDP était groupement politique, il n'y avait aucun problème », a-t-il poursuivi. Alors que de nombreux analystes assimilaient le départ du vieux parti du projet de RHDP unifié au refus d'une alternance au profit du PDCI en 2020, Kakou Guikahué note que ce n'était pas la raison principale. Sur cette base, le collaborateur du Président Henri Konan Bédié précise qu'aujourd'hui le PDCI assume son rôle de première force politique de l'opposition.

Cependant, si l'on en croit Maurice Guikahué, le PDCI n'est pas fermé à une éventuelle collaboration avec le parti d'Alassane Ouattara. « En politique, il ne faut jamais dire jamais. Notre porte a toujours été ouverte. Mais ça dépend de ceux que les gens sont partis chercher. Sinon, nous sommes ouverts », a défendu Guikahué.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

ali diarrassouba arthur banga maurice kakou guikahué pdci rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires