Sign in
Download Opera News App

 

 

L’ancien préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi : "payez le dur labeur des autres au juste prix"

Une phrase de l’ancien préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi refait surface ce jour et suscite des émotions dans le coeur des internautes.

Connu de tous suite son caractère d’homme sage, l’ancien préfet d’Abidjan Vincent Toh Bi malgré sa démission survenue en mars 2020, demeure toujours un homme admiré par les populations ivoiriennes. Cette admiration vient une fois d’être prouvée ce dimanche 25 avril 2021, lors du passage de l’ancien préfet d’Abidjan dans la ville de Grand Bassam.

Annoncé sur sa page Facebook, ce dimanche à grand Bassam, Vincent Toh Bi dans un restaurant a été approché par un jeune guinéen vendant des œuvres d’art. Vincent Toh Bi fut directement attiré par les statuettes que vendait ce jeune. Après avoir annoncé le prix de ses objets, le jeune guinéen a fait sortir une phrase prononcée par l’ancien préfet d’Abidjan en novembre 2019.

« vous n’allez pas demander barka ou gouassou, j’espère. C’est vous-mêmes qui avez demandé de toujours payer le dur labeur des autres au juste prix » a martelé le jeune guinéen.

Cette phrase qui est une source de motivation a suscité des émotions dans le cœur de plusieurs jeunes ainsi que chez l’ancien préfet lui-même.

Par ailleurs, Vincent Toh Bi a profité de cette occasion pour ressusciter l’article auquel faisait référence ce jeune vendeur guinéen que vous pouvez lire sur sa page officielle Facebook.

Content created and supplied by: Infos225 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires