Sign in
Download Opera News App

 

 

Israël a commis l'erreur de tirer des missiles sur la base aérienne militaire russe de Khmeimim

Après le lancement de missiles israéliens vers la base aérienne de Khmeimim, Netanyahu a contacté Poutine.

Israël a ouvertement violé les accords existants avec la Russie sur le maintien des contacts lors des frappes sur la Syrie, mettant en danger la vie de l'armée russe. Dans le contexte du lancement de plusieurs missiles vers la base aérienne militaire russe "Khmeimim", bien que ces derniers ne visaient pas l'installation militaire russe, on a appris que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a contacté d'urgence Vladimir Poutine pour discuter de l'incident.

«Aujourd'hui, une conversation téléphonique a eu lieu entre Poutine et Netanyahu. Cela s'est produit à l'initiative de Netanyahu. Il a aggravé la situation en Syrie après le raid. Deux attaques au cours des 48 dernières heures, dont l'une a été menée près de la base aérienne de Khmeimim. Cela ressemble à une nouvelle demande de feu vert pour la Syrie. La Russie peut l'approuver ou non, mais elle ne pourra pas contrôler la situation lorsqu'elle commencera à se développer a déclaré une source syrienne bien informée.

On sait que les systèmes de défense aérienne russes n'ont pas intercepté les missiles, même en dépit du fait que ces derniers ont volé dans la zone des complexes russes Tor et Pantsir-S. Comme indiqué précédemment par le portail d'information Avia.pro, La Russie était au courant de la préparation des frappes israéliennes et a même levé ses avions militaires à ce moment-là.

Il convient de noter que plus tôt, en raison des actions de l'armée israélienne, un avion russe a été abattu, cependant, la partie israélienne a de nouveau violé les accords existants, ce qui n'exclut pas la possibilité que la partie russe rejoigne davantage les contre-mesures de Tsahal.

Abonner vous gratuitement à notre page pour être informé au quotidien en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran. N'oubliez pas de liker, commenter et de partager. 

Content created and supplied by: FAIZANVAMY (via Opera News )

benjamin netanyahu russie syrie vladimir poutine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires