Sign in
Download Opera News App

 

 

Biankouma : l'Unesco, l'ONG Gaya et le Feca-Dan unis pour la protection des forêts sacrées

Le Bureau pays de l’Unesco à Abidjan et l’ONG Gaya ont décidé d’accompagner la 6ème édition du Festival de la Culture et des Arts Dan (Feca-Dan) qui aura lieu à Biankouma, du 2 au 6 juin 2021. Ce afin de prendre part à la mise en œuvre du projet PFB, "Participation des jeunes à la préservation et à la gestion des conflits liés à la profanation et à l’exploitation des forêts sacrées dans le Département de Biankouma-Côte d’Ivoire".

Etant donné que les forêts du département de Biankouma constituent un patrimoine spirituel, l’âme des populations, les deux institutions et le Feca-Dan se sont mis d’accord pour faire de la préservation de ces forêts un pan important de leurs activités conjointes. Pour pérenniser ce projet d’une grande portée sociale, culturelle et spirituelle, le commissariat général du Feca-Dan a pris attache avec l’ONG Gaya afin d’enrichir les forêts sacrées de la région du Tonkpi par un planting d’arbre.

Le lancement de ce projet conjoint s’est déroulé dernièrement à Yêpleu, village du département de Sipilou. C’était en présence du Commandant Seka Seka Germain, Président d’honneur de l’ONG Gaya, M. Gooré Bi Mathias, Directeur régional de la Culture, Dr Gbeh Binka, commissaire général du Feca-dan et M. Nader, expert de l’Unesco.

Dans le village historique de Guélémou où ils se sont rendus après le village de Yêpleu, l’Unesco, le Feca-Dan, la Direction régionale de la Culture et l’ONG Gaya ont reçu les félicitations de la chefferie pour cette initiative collective.

Notons que Guélémou et Yêpleu connaîtront la phase pilote de ce projet qui va s’étendre à toute la région du Tonkpi à partir de 2022. Rappelons que depuis la 3ème édition en 2017, l'Ong Gaya est partenaire officiel du Festival de la culture Dan dans le cadre du reboisement du couvert forestier ivoirien.

JM TONGA

Content created and supplied by: JMTONGA (via Opera News )

biankouma dan feca-dan feca-dan unis l'ong gaya tonkpi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires