Sign in
Download Opera News App

 

 

Un retour triomphal pour restaurer la dignité de Laurent Gbagbo ?

L’ on a encore souvenance des images dégradantes d’un Laurent Gbagbo, de son épouse Simone, son fils Michel et ses partisans, tournant en boucle sur les chaînes internationales. Tels des trophées de guerre, ils sont conduits au Golf Hôtel, fief d’Alassane Ouattara sous les hourras des militants de ce dernier. L’intention était peut-être de montrer aux yeux du monde que Laurent Gbagbo était bel et bien vivant pour éviter une guerre civile, toutefois, l’intention est coupable. L’ancien chef d’Etat était traité tel un criminel passible de la Cour pénale internationale (CPI). La réconciliation qu’appelle aujourd’hui Alassane Ouattara ne requiert-elle pas la restauration de la dignité de Gbagbo et de ses partisans ?

Retour sur la polémique née du retour de Laurent Gbagbo dans son pays, prévu jeudi 17 juin prochain, vu comme une provocation par le camp Alassane Ouattara. Ceux-ci exigent un accueil en toute discrétion à l’instar d’un simple citoyen selon Adama Bictogo, directeur exécutif du parti d’Alassane Ouattara. Mais l’opposant historique de Félix Houphouët Boigny, par ailleurs ancien président de la République, est-il un citoyen ordinaire ?

Depuis 1990, une frange des Ivoiriens se reconnaît en Gbagbo, symbole de l'anti système nourri à la sève socialiste, le fils du peuple qui aura réussi à créer la symbiose entre son peuple et lui.

Une personnalité d’une telle dimension peut-elle regagner son pays après dix années passées loin des siens, dans le camp pénitencier de Scheveningen à 7 718,9 km d’Abidjan ?

D’autant que son acquittement retentissant fait de lui une grande figure de la résistance africaine dans la lignée des Patrice Lumumba, Thomas Sankara ou encore et surtout Nelson Mandela ?

Une communion de Laurent Gbagbo et de ses partisans, fut-elle triomphale, ne participerait-elle pas à restaurer la dignité de cet homme présenté dix années plus tôt comme un criminel ?

 

Cyrille NAHIN

    

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires