Sign in
Download Opera News App

 

 

Ghana: la Première dame s'engage à rembourser ses indemnités estimées à quelques milliers d'euros

Les premières dames, quoiqu'elles n'aient pas de rôle formalisé au sein des pouvoirs politiques de leurs époux présidents ne sont pas à négliger. Dotées souvent de cabinet et bénéficiant d'avantages enviables, les premières dames arpentent les couloirs des palais présidentiels et sont très respectées pour leur rang. Selon Jeune Afrique, qui a fait passer l'information, le parlement ghanéen a récemment voté une loi octroyant une indemnité de 40 000 euros aux épouses des présidents et vice-présidents payable sur quatre années. Mais la situation politique du pays faisant poindre les contestations liées à la gestion budgétaire décriée par la société civile, la première dame a simple refusé l'offre. Et elle est allée encore plus loin. En effet selon le journal panafricain, elle a annoncé non seulement qu’elle rejetait l’offre des parlementaires, mais aussi qu’elle « rembourserait l’intégralité des indemnités reçues » depuis que son mari est au pouvoir, soit quelques 899 097 cédis, environ 128 000 euros, selon une évaluation de la presse locale. 

Une situation inédite qui se passe tout près de chez nous, chez notre voisin. Cette position de la première dame ghanéenne fera-t-elle école, en matière de dépenses officielles ou officieuses? Espérons-le.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires