Sign in
Download Opera News App

 

 

Un pro-Soro invite les partisans de Soro à arrêter d'insulter leurs adversaires politiques

El hadj Mamadou Traoré n'est pas content des injures proférées par certains partisans de l'ex-président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro. Il leur demande de mettre un terme aux injures contre leurs adversaires politiques.

"Une publication du frère de GPS Kando Soumahoro m'inspire à lancer ce message solennel aux Soroistes. Évitons, dans nos différentes interventions, d'insulter nos adversaires", a déclaré El Hadj Mamadou Traoré, cadre de GPS de Soro, sur sa page Facebook, ce vendredi 26 février.

"Répondons à leurs insultes par notre silence ou par notre calme. Mais surtout, évitons d'insulter pour faire passer nos messages. Disons leur nos vérités crues. Sans insulter. Faisons nos révélations et nos critiques de leurs attitudes et gouvernance. Sans insulter", a encore insisté le pro-Soro.

"Avez vous vu Kando Soumahoro insulter le frère Kanigui lorsqu'il a réagi à sa sortie contre Guillaume Soro ? Il lui a simplement dit sa vérité et il a qualifié son attitude vis à vis de Guillaume Soro. Sans insulter. Pour tous ceux qui me lisent. M'avez vous vu insulter un seul jour mes adversaires du Restaurant ? Je dirai non. C'est vrai que compte tenu de leur niveau de culture, ils confondent toujours insulte et critique. Et cela, je l'ai maintes fois dénoncé", a martelé Traoré.

Avant de préciser : "En réalité, je fais des critiques de leurs attitudes et de la gouvernance de leur gourou. Ça leur fait mal. C'est pour quoi ils assimilent cela à une insulte. Quand je traite certains d'entre eux de mendiants du Restaurant, ce n'est pas une insulte. C'est une moquerie. Et la moquerie n'est pas une insulte".

La question des injures a amené l'éveilleur de consciences et fondateur du journal d'investigation André Silver Konan, à interpeller publique Guillaume Soro.

"Guillaume Soro doit cadrer ses insulteurs publics. Alain Lobognon ne mérite pas d'être traité ainsi par quelqu'un qui est assis tranquillement à Paris et qui n'a jamais vécu, ne serait-ce que le millième de ce que cet homme vit depuis des années, pour sa loyauté à l'ex-PAN. Je répète : c'est méchant, c'est cruel et en plus, c'est gratuit", avait martelé ASK.

Conséquence : Guillaume Soro avait été contraint d'annoncer lui-même avoir recadré son conseiller Franklin Nyamsi, visé par la sortie du journaliste respecté.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

guillaume soro traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires