Sign in
Download Opera News App

 

 

Sortie musclée du porte-parole du gouvernement contre Gbagbo : des acteurs politiques réagissent

Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement cristallisait l'actualité politique ivoirienne, mercredi 1er décembre dernier lorsqu'il invitait l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo à "faciliter le travail de la Justice en avouant ses crimes". Et ce, en raison de l'insistance de ce dernier à demander la libération des détenus militaires condamnés pour les faits relatifs à la crise postélectorale de 2010-2011. Joints par téléphone ce jeudi 2 décembre 2021, des acteurs politiques se prononcent sur cette sortie.

Blaise Lasm (Secrétaire national technique chargé des détenus PPA-CI): "Il gagnerait à être moins émotif et plus respectueuxGbagbo Laurent a été jugé et blanchi par une tribune qu’ils ont eux mêmes choisie et aucune once de culpabilité n’anime son esprit . Il réclame, et c’est tout à fait normal, la libération de gens qui sont emprisonnés depuis plus de 10 ans et le gouvernement devrait saisir de façon responsable cet appel à la paix et à la réconciliation. Ce porte-parole devient coutumier des sorties de routes et il gagnerait à se calmer et à prendre la pleine mesure des responsabilités et des obligations qu’implique sa fonction. Il déçoit en tout cas. La politique à un certain niveau, a un langage particulier, nécessite une certaine finesse d’esprit, l’appropriation et la mise en exergue de codes que les initiés et hommes avisés respectent. Parlant d’un ancien chef d’Etat, un Ministre doit faire preuve de circonspection et de parcimonie."

Kouakou Kra, vice président FPI

"Le rapport de force détermine tout en politique et en démocratie. Que vaut la parole de Gbagbo aujourd'hui après avoir œuvré à l'affaiblissement de l'opposition ? Le gouvernement marche en fonction du tempérament de l'opposition."

Max Henri DIAI, Secrétaire Général Adjoint de l'URD.

"Je trouve irrévérencieux et inopportun qu' un porte-parole du gouvernement injurie et cherche à ridiculiser de façon hautaine et outrancière un ex-chef de l'État de cette manière sur la chaîne nationale, en y incluant ses suiveurs (traités de naïfs). On n'a pas besoin de sortir d'Harvard pour comprendre tout de suite l'état d'esprit et la disposition à la belligérance dans lesquels ils sont. Sont-ils prêts à aller vraiment à la Réconciliation? NON, je n'en suis pas si sûr. On peut refuser avec élégance la requête d'un adversaire politique qui recherche la réconciliation, sans invectives et sans arrogance. Avons-nous besoin de querelles à nouveau ? Voilà mon point de vue."


Propos recueillis par Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires