Sign in
Download Opera News App

 

 

Choquante vidéo d'exactions, affrontements à Abobo et consorts: attention au syndrome Asec - Kotoko

Dans une vidéo, des Populations civiles et hommes en tenues militaires armés de gourdins, torturaient avec une extrême violence un groupe de personnes difficilement identifiables, et ce, pratiquement sous le regard complice et approbateur des spectateurs de cette scène atroce. Cette vidéo qui a été largement relayée ce mercredi 19 mai, semble être à l'origine d'affrontements entre communautés à Abobo, secteur Anador.

Cette récupération subite et tendancieuse de cette vidéo a occasionné des dégâts importants au nombre desquels, des magasins pillés, des véhicules calcinés, une dizaine de blessés, une dizaine de personnes interpellées, selon un bilan établi au journal télévisé de 20 heures sur RTI 1 par le ministre de la sécurité, le Général Vagondo Diomandé.

Par ailleurs, ailleurs cette action de représailles, à tort ou à raison, sur la communauté étrangère Nigérienne pourrait être aussi préjudiciable aux communautés ivoiriennes vivant dans ce pays ami qu'est le Niger, a fait savoir le Consul honoraire de Côte d'Ivoire au Niger, M. Victo Akesse Akpro, joint par Marie Laure N'goran au cours de même journal de 20 heures de ce mercredi 19 mai 2021. Que rapidement la diplomatie joue son rôle pour contenir cette situation qui apparait comme une attaque gratuite de communauté étrangère qui n'est visiblement liée ni de près ou de loin à cette vidéo qui est une vidéo qui date de deux ans et qui n'a aucun rapport ni avec le Niger, ni avec des ivoiriens en situation de maltraitance. selon toujours le Consul honoraire de Côte d'Ivoire au Niger.

Rappelons qu'en 1993, une pareille situation de règlement de compte a été vécu en Côte d'Ivoire sur des populations originaires du Ghana, à la suite d'un match de football entre l'ASEC MIMOSAS et ASANTE KOTOKO de Kumasi; une rencontre de football qui a viré au drame car des Ghanéens ont pris à partie supporteurs, dirigeants et joueurs qui s'étaient rendus au Ghana dans le cadre de cet événement sportif. En représailles, les Ghanéens vivant en Côte d'Ivoire ont subi le courroux des ivoiriens. Ce sont des situations à ne plus revivre car l'Afrique est à une ère où l'intégration des peuples est de plus en plus prônée par les dirigeants du continent noir.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

abobo niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires