Sign in
Download Opera News App

 

 

Ces positions qui risquent de faire débat après le congrès du 16 octobre (analyse)

Les déclarations de positions sont déjà nombreuses avant l'officialisation du nouveau parti de l'ex-chef d'Etat Laurent GbagboLe Congrès qui servira de cadre à cet effet est programmé pour les 16 et 17 octobre 2021. Cependant, nous retenons deux interventions qui ont attiré notre attention.

Tout d'abord celle de Koua Justin. Celui-ci disait le 10 octobre dernier qu'après le Congrès de l'Hôtel Ivoire, le nouveau parti prendrait la direction du palais.

24 h après, Maître Habiba Touré, avocate et chef de cabinet de l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo répondant à une question ce 11 octobre 2021 sur Life TV. Elle était sur l'avenir politique de Gbagbo après le Congrès.

Sa réponse fut déconcertante, et même semble prendre à défaut la première en ces termes : "la création de ce parti n'est pas dans l'objectif de se présenter comme candidat en 2025. Il le fait pour rassembler tout ceux qui se reconnaissent en lui".

Mais il est bien de savoir que l'objectif qui brûle dans les jambes des adhérents du nouveau parti est de revenir aux affaires en 2025 avec Gbagbo. Or, l'on sait qu'aucune autre pensée ne traverse ou n'anime l'esprit de ceux-ci à présent.

Alors ces propos, qui se chevauchent, permettront-ils facilement une convergence de point de vue plus tard ? Les divergences n'apparaîtront-elles pas de là au point de créer les mésententes d'ici 2025 ? Y aura-t-il unanimité autour de la question de candidature ?.

En tout cas, ces différentes positions risquent de susciter de vives tensions plus tard au sein de la même famille politique si la gestion avec tact y manquerait.

Content created and supplied by: Debonze (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires