Sign in
Download Opera News App

 

 

Comment l'opposition ivoirienne a fait capoter le gouvernement d'Union nationale

Le Secrétaire général de la Présidence ivoirienne, Abdramane Cissé a rendu publique ce mardi 6 avril 2021, la composition de la nouvelle équipe gouvernementale conduite par le premier ministre Jérôme Patrick Achi. Elle est riche de 37 ministres et de quatre Secrétaires d'État. Mais le premier constat que l'on fait après avoir jeté un regard sur la composition de ce gouvernement, c'est qu'il est essentiellement drapé aux couleurs du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix( Rhdp).

L'opposition significative n'y est pas représentée. Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé. En effet, le chef de l'État ivoirien voulant donner à l'international, l'image d'une Côte d'Ivoire désormais réconciliée avec elle-même après la grave crise qu'elle a connue lors de la présidentielle d'octobre 2020, avait instruit Patrick Achi, pour la formation d'un gouvernement d'union nationale. Malheureusement, cette démarche n'a pas eu le résultat escompté. Car le nouveau premier ministre a buté contre le refus catégorique de certains leaders de partis de l'opposition et des organisations de la société civile.

Ceux-ci reprochent au chef de l'État, le président Alassane Dramane Ouattara de ne respecter les engagements pris lors du dialogue politique initié et conduit par son chef du gouvernement d'alors, Hamed Bakayoko. Et au nombre de ces engagements pris et non respectés, figure en bonne place, la libération de tous les prisonniers ayant un lien direct avec les différentes crises politiques qu'a connues la Côte d'Ivoire ces dix dernières années. L'arrêt des poursuites judiciaires contre certains leaders de l'opposition pour leurs opinions et le retour sécurisé des exilés ivoiriens en Côte d'Ivoire.

Faisant le bilan de tous ces engagements non respectés, les leaders de l'opposition contactés pour faire partie du nouveau gouvernement non seulement se sentent trahis et floués. Mais plus encore, ils voient un piège plutôt dans la démarche du président Alassane Dramane Ouattara dont l'objectif poursuivi, selon l'entourage de certains d'entre eux, est de créer une rupture entre le sommet et la base des partis politiques. Dans ces conditions, il était quasi impossible de rentrer dans un tel gouvernement.

Certes, la tentation était forte. Mais l'opposition ivoirienne y a fait face. Dignement. Conséquence : le gouvernement d'union nationale préconisé par le président de la République a fait flop ! Tout simplement.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

abdramane cissé alassane dramane ouattara patrick achi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires