Sign in
Download Opera News App

 

 

Coup d’Etat au Burkina Faso : un sommet extraordinaire de la CEDEAO dans les prochains jours

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba accompagné par une troupe de l'armée Burkinabé a pris la parole à la télévision nationale, lundi 24 janvier au soir, pour mettre fin au pouvoir du président de la République Roch Marc Christian Kaboré.  Il annonce également la fermeture des frontières, la dissolution du gouvernement, de l'Assemblée nationale et la suspension de la Constitution.Face à cette situation la CEDEAO note que, malgré les appels de la communauté régionale et internationale au calme et au respect de la légalité constitutionnelle, la situation au Burkina Faso est caractérisée par un coup d’état le lundi 24 janvier 2022. 

En effet, suite à la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré, obtenue sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après deux jours de mutinerie à céder son fauteuil présidentiel.

Ainsi donc, la CEDEAO condamne ferment ce coup de force des militaires qui marque un recul démocratique majeur pour le Burkina Faso. Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra dans les prochains jours pour examiner cette situation. 

Avant cette réunion qu’organisera la CEDEAO, l’homme fort du Burkina Faso Lieutenant - Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA âgé de 41 ans est au contrôle avec le "soutien du peuple ". Ancien élément de l’ex-RSP, il a quitté les rangs de cette garde prétorienne de Blaise, après les mutineries de 2011. Le Lieutenant-colonel DAMIBA est surnommé « Armée » car il est très rigoureux sur les questions militaires.

Edmond kouassi ( EDDYDY)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires