Sign in
Download Opera News App

 

 

L' Algérie vient aux côtés du Mali

Ph: DR le ministre algérien des affaires étrangères et le premier ministre malien main dans la main

Le premier ministre malien, Choguel Kokala Maïga, a reçu en audience le ministre algérien des affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Les échanges avec le chef du gouvernement ont porté sur la situation sécuritaire dans le Sahel. Les deux personnalités ont aussi fait le point de la mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation.

Ph: DR S.E.M Ramtane Lamamra à gauche et S.E.M Choguel Kokala Maïga à droite

Au sortir de l'entretien, le ministre algérien des affaires étrangères à livré le contenu des échanges. << Le président de la république, M. Abdelmadjid Tebboune m'a dépêché auprès du président de la transition, chef de l'Etat, et auprès du premier ministre, chef du gouvernement, pour témoigner de la solidarité agissante de l'Algérie au peuple, au gouvernement maliens en cette période de l'histoire contemporaine de votre nation, nation soeur, nation avec laquelle, nous avons un destin commun. Les Algériens lisent dans leur livre d'histoire la contribution inestimable qu'a apporté le Mali à travers la décision souveraine du président Modibo Keita en 1960, deux ans après l'indépendance du Mali, d'ouvrir à l'armée de libération nationale algérienne la frontière commune afin que notre armée de libération nationale puisse ouvrir un front contre le colonialisme pour que l'indépendance de l'Algérie qui était inévitable en 1960, après des années de lutte et de sacrifices, que cette libération de l'Algérie se fasse dans le respect de l'intégrité territoriale de notre pays >>, a confié S.EM Ramtane Lamamra. Il a ajouté que le Mali a montré une solidarité réelle, une solidarité dans l'épreuve, une solidarité par laquelle la république du Mali qui venait de reconquérir son indépendance était prête à payer un prix élevé.

Donc l'Algérie qui est fidèle à son épopée libératrice, est reconnaissante au peuple malien de cette position historique. Et, les partenaires étrangers, a-t-il dit, ont besoin de << decoloniser leur propre histoire >>.

Source : ORTM

Content created and supplied by: Jeminformejournal (via Opera News )

choguel kokala maïga mali sahel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires