Sign in
Download Opera News App

 

 

Guillaume Soro attendu le 19 mai : voici les deux cas de figures qui se présentent à lui

(photo d’illustration)

Guillaume Soro président du mouvement politique GPS et 19 autres personnes sont attendues devant le tribunal criminel le 19 mai prochain, comme annoncé par le procureur Adou Richard lors d’une conférence de presse qui a eu lieu vendredi dernier. Alors que l’information est tombée telle une bombe dans le camp Soro, il va sans dire que cette nouvelle ne ravit pas les sympathisants de GPS. Pour le leader generationnel, Guillaume Soro, comme il aime se faire appeler par ses militants, deux cas de figures se présentent à lui.

Le premier cas est quant à lui simple. Guillaume Soro décide de mettre fin à son exil et revient au pays pour comparaître devant le tribunal criminel le 19 mai où il essaie de se disculper et de mettre fin à tous actes insurrectionnels dont il est accusé.

Deuxième possibilité, le leader de GPS décide de ne pas suivre les injonctions de la justice ivoirienne et reste toujours en exil. S’il est vrai que ce dernier cas de figure est celui qui pourrait avoir l’assentiment des sympathisants de GPS, il n’en demeure pas moins qu’il ne résoudra pas les problèmes judiciaires de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, Guillaume Soro en Côte d’Ivoire.

Rappelons que Affousiata Bamba Lamine, une autre figure emblématique du parti est attendue devant le tribunal criminel ce même jour. Me Affousiata Bamba Lamine est hors du pays avec son mentor et il semble que la décision que Guillaume Soro prendra influencera en partie celle de Me Affoussy.

Zirkov

Content created and supplied by: Zirkov (via Opera News )

camp soro guillaume soro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires