Sign in
Download Opera News App

 

 

Le PPA-CI au Mali : Laurent Gbagbo entame la lutte pour le Panafricanisme

Le Parti des Peuples Africains-Côte D'ivoire (PPA-CI) de l'ancien Président de la République de Côte D'ivoire, Laurent Gbagbo est sur le terrain au Mali. Comme le démontrent plusieurs pancartes lors de la forte mobilisation des populations dudit pays, contre les sanctions prises par la Communauté Économique Des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Ils étaient 1 million à la place de l'indépendance ce vendredi 14 janvier 2022 pour prouver au monde entier leur engagement envers Assimi Goïta et sa vision du Mali qui entre dans la grande vison que partage Laurent Gbagbo.

Pour tout l'Afrique et ils lui ont bien démontré scandant "Laurent Gbagbo tu avais raison. Vive le PPA-CI, vive le Mali ''.

Aujourd'hui celui qui avait été déclaré persona non grata par les pays limitrophes porte le fardeau de la lutte du Mali avec le peuple et son leader Goïta et cela montre aisément que les fondements du PPA-CI prônant le rassemblement des pays Africains, autour d'un idéal commun de lutte et de véritable indépendance n'étaient pas du folklore, mais une vision bien concrète que Laurent Gbagbo compte bien défendre jusqu'au bout.

Laurent Gbagbo prouve ainsi qu'il est un grand panafricaniste, un grand résistant, un digne fils de l'Afrique et un combattant infatigable comme il nous l'avait annoncé dès son retour de la Haye après une décennie.



Aujourd'hui les Maliens perçoivent mieux le combat acharné que menait Laurent Gbagbo, contre l'intervention étrangère dans les affaires de la Côte D'ivoire. Et le bien-fondé de rejoindre la lutte Panafricaine car il est vraiment temps, pour les pays Africains de sortir du néocolonialisme français.

Laissez votre commentaire, partagez l'article et abonnez-vous gratuitement à notre page Juste en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran.

Globenews (l'information continue)

Content created and supplied by: Globenews (via Opera News )

Laurent Gbagbo Mali

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires