Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Sénat ivoirien : inutile et budgétivore ? Un sénateur s'explique

En Côte d'Ivoire, nous avons une autre chambre à côté de l'assemblée nationale, depuis le vote de la nouvelle constitution de 2016. C'est le Sénat. Mais, au vu de la méconnaissance de la majorité des ivoiriens de cette institution, un sénateur a bien voulu nous en dire plus à l'émission ''Life Talk'' sur Life Tv.

Avant, nous avions une vision fantastique des sénateurs à travers les films américains. Ça aurait pu être le cas en Côte d'ivoire, si l'image du Sénat était plus attractive. Le mode de choix en elle-même reste énigmatique. Les deux tiers sont élus par les collectivités territoriales et l'autre tiers, par le président de la République. Ainsi, sur 99 sénateurs, 66 sont élus par les conseillers municipaux et régionaux et 33 sont nommés directement par le président Ouattara.

Cette forme de désignation des sénateurs, semble ne pas donner du crédit à ces représentants de la chambre haute de notre parlement. En plus, le Sénat ivoirien est considéré à tort ou à raison comme le lieu où sont parachutés les adoubés du pouvoir ou tous les retraités politiques. C'est pourquoi cette institution n'est pas encore acceptée par les esprits et elle est considérée par une bonne frange de la population comme inutile et budgetivore, au moment au le taux de chômage des jeunes demeure en hausse.

Contre toutes ces préjugés, le sous-directeur des études et du suivi des politiques publiques, représentant le président du Sénat, Mr Katou Kabié Roland a voulu éclairer la lanterne des ivoiriens. En effet, il a présenté l'utilité du Sénat qui vient en appui à l'assemblée nationale. Pour Mr Kabié, les sénateurs qui représentent les collectivités locales améliorent la qualité des lois à travers les différents amendements qu'ils apportent aux projets de loi qui viennent des députés.

En outre, Mr Kabié a ajouté que c'est le législateur qui a régis ce mode de désignation des sénateurs. Il revient donc au même législateur de modifier ou supprimer l'institution s'il le souhaite, selon les textes en vigueur dans la constitution. Il profite pour dire que le Sénat n'est pas budgetivore. Dans son fonctionnement, elle n'engloutit que 0,1% du budget national. Convaincra-t-il les ivoiriens d'avoir un autre regard sur le Sénat ?

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires