Sign in
Download Opera News App

 

 

Le porte-parole de Lobognon met fin au débat : "Il a démissionné pour être solidaire de Soro"

L'ancien ministre ivoirien des Sports, Alain Lobognon, a démissionné du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), un parti proche de Guillaume Soro, à l'approche de son procès pour atteinte à la sûreté de l'Etat, a rapporté le vendredi 14 mai 2021, son porte-parole Jean Paul Beugrefof.

Le porte-parole, Jean-Paul Beugrefoh, a publié ce vendredi 14 mai 2021, un communiqué qui annonce la démission de l'ex-ministre des Sports Alain Michel Lobognon du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI). Certains commentaires ont alors assimilé cela au fait que ce dernier aurait lâché Guillaume Soro. Faux, soutient Jean-Paul Beugrefoh.

Selon M. Beugrefoh, porte-parole de Alain Lobognon, a décidé de démissionner purement et simplement dudit parti, justement pour marquer sa solidarité à l'endroit de Guillaume Soro. 

"Alain Michel Lobognon a toujours été solidaire de Guillaume Soro. C’est pourquoi il est en prison. Il a observé au moins deux grèves de la faim pour exiger la libération de tous ses camarades emprisonnés et la sienne. Ces actions ont porté fruit puisque plusieurs de ses camarades ont été libérés. Il a été toujours solidaire de ses camarades, et solidaire de Guillaume Soro", a martelé M. Beugrefoh, dans une longue interview accordée au journal Nouvelles Générations, proche de l'ancien président de l'Assemblée nationale.

Notons que selon le communiqué de son porte-parole le "prisonnier politique" Alain Lobognon a "décidé de mettre fin à son engagement au sein du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (CVCI) pour une volonté personnelle de disposer de sa totale liberté, au moment où va s'ouvrir le procès devant le tribunal criminel d'Abidjan".

L'ancien député de Fresco, Alain Michel Lobognon en prison depuis décembre 2019, donne plus de précisions sur les objectifs du communiqué de son mandant. Il a évoqué sa vive volonté personnelle de bénéficier de toute sa liberté avant l’ouverture du procès du mercredi 19 mai 2021 devant le tribunal criminel d’Abidjan. Etre totalement libre signifie simplement qu’il n’est plus membre du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (MVCI). 

Le MVCI de Félicien sekongo, lui aussi en détention depuis décembre 2019, a affirmé ne plus être affilié à Générations et peuples solidaires(GPS) de Guillaume Soro, depuis février 2021.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alain michel lobognon guillaume soro mvci porte-parole porte-parole de lobognon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires