Sign in
Download Opera News App

 

 

Assalé à ses pourfendeurs : "Créez vos sociétés et laissez vos employés y faire ce qu'ils veulent"

Le scandale des "Pandora Papers" qui cite des personnalités ivoiriennes dont le Premier Ministre Patrick Achi, met à rude épreuve la rédaction de l’Eléphant déchaîné. Non-content de la réticence de son organe à publier son enquête, le journaliste Noël Konan a utilisé d'autres voies et moyens pour se faire entendre, non sans accuser son employeur Assalé Tiémoko.

De son côté, le journaliste d'investigation et fondateur de l'éléphant déchaîné Assalé Tiémoko Antoine est déterminé à défendre la réputation de son organe de presse. Dans une nouvelle sortie, ce jeudi 7 octobre, le journaliste a tenu à apporter des éléments de réponses aux accusations de son collaborateur Noël Konan. « Aucune rédaction n'a signé une obligation de publier avec le consortium, chaque rédaction garde son indépendance éditoriale », clarifie-t-il.

Mieux, Assalé Tiémoko considère qu’étant le seul actionnaire de son entreprise, il y a "tous les droits". C'est pourquoi, tout en assumant sa décision, le Député-Maire de Tiassalé lance des piques à ses pourfendeurs. "Créez vos sociétés et laissez vos employés mettre en danger son existence, y faire ce qu'ils veulent. J'ai ma conscience pour moi", a-t-il poursuivi.

En outre, il a plu au patron de l’Eléphant Déchaîné de convoquer certaines mésaventures du passé ayant souvent conduit à de lourdes amendes, pour défendre sa décision. Quoiqu’il en soit, Assalé Tiémoko Antoine a dit être prêt à se battre "contre tous ceux qui veulent construire leur gloire au détriment de mon [son] entreprise".

Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

assalé pandora papers personnalités ivoiriennes

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires