Sign in
Download Opera News App

 

 

En trois décennies, comment le clan Deby a tissé sa toile au cœur des arcanes du pouvoir

Pendant trois décennies, le Président Marechal Idriss Deby Itno a géré le Tchad d’une main de fer. Par les armes, ce fils d’un modeste éleveur tchadien a chassé Hissène Habré du pouvoir en 1990. Par ces mêmes armes et une discipline militaire, celui qui s’est toujours senti l’âme d’un guerrier zaghawa et d'un militaire aguerri aux batailles du maquis bien plus que celle d'un Président, a dirigé le Tchad. Ironie de l’histoire, c'est par ces armes qu’il aura, malheureusement péri.

Ce long règne, Déby le doit bien-sûr à son génie militaire pour avoir su triompher de toutes les offensives et attaques rebelles contre son régime mais aussi grâce à un savant et stratégique positionnement des membres de son clan au sein des arcanes du pouvoir civil et militaire. Qui étaient-ils ces inconditionnels et hommes de confiance du Président Marechal ? Quelles fonctions occupaient-ils au sein du régime Deby ?

Levons ensemble un pan de voile sur une infime partie de l’immense toile tissée au cœur du pouvoir d’Etat par celui qui est tombé hier 20 avril 2021 à 68 ans sous les balles des rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad.

Le premier du clan est Zakaria Idriss Déby, fils du Président Déby. Il a été nommé par les soins de son père, Ambassadeur du Tchad auprès des Emirats Arabes Unis. Le second de la dynastie est le Général Mahamat Idriss Deby aujourd’hui à la tête du Conseil militaire mis en place après la mort d’Idriss Deby. Il est le Commandant de la Direction Générale de Service de Sécurité des Institutions de l’État (DGSSIE), la très crainte garde présidentielle. C’est cette garde prétorienne qui avait lancé l’assaut sur le domicile de l’opposant Yaya Dillo dans la nuit du 28 février au 1er mars 2021 selon Tchad Infos. Peu après Yaya Dillo avait déclaré sur les réseaux sociaux que sa mère et son fils avaient été tués, atteints par des tirs.  

Pour garder un œil sur les ressources générées par l’or noir (le pétrole) le Président Idriss Deby a porté son choix sur un autre membre du clan, son fils Seid Idriss Déby. Il occupe le prestigieux et envieux fauteuil de Directeur Général des Hydrocarbures du Tchad après en avoir occupé le poste de Directeur General Adjoint.  Hissein Idriss Deby quant à lui s’est vu confier le poste de Directeur Général de Rahad Tchad. Le fils cadet du Président Déby, le Général Nassouri Idriss Deby veillait de près à la sécurité de son père et occupait les fonctions de Chef d’Etat-major particulier de celui-ci.

Nommé en mars 2018 à la tête de la Coordination militaire du Ministère des Affaires Étrangères (MAE), Abdelkerim Idriss Déby, un autre fils du Marechal Président avait  rejoint le cabinet civil de son père. Il était venu  seconder Abdoulaye Sabre Fadoul qui a fait son retour comme directeur du cabinet civil. Il était Coordonnateur Militaire au ministère des Affaires étrangères.

Un autre membre du clan, le Général Ahmat Youssouf Mahamat Itno, neveu du Maréchal Président était le Chef d’Etat-major Général des Armées. Il occupait les fonctions de 1er adjoint Chef d’Etat-major-Général des Armées. Un autre neveu du Président Deby, Sougour Youssouf Mahamat Itno défendait les intérêts du Tchad comme Ambassadeur auprès de la République d’Afrique du Sud. Idriss Deby avait également confié à l’un de ses frères, le Général Oumar Deby Itno, les fonctions de Directeur Général de la Réserve Stratégique.

Un autre membre de la dynastie qui occupait des fonctions stratégiques, c’est le Général Ousman Bahar Mahamat Itno neveu du Président. Il était le Commandant des Forces Mixes Tchad Centrafrique et Soudan et deuxième homme fort de la DGSSIE. Quant à Koubra Hissein Mahamat Itno, elle a occupé les fonctions de Directrice générale de la Société Tchadienne des Eaux de même que  Haoua Hissein Mahamat Itno qui occupe les fonctions de Directrice au ministère des Télécommunications. Un autre neveu qui avait la confiance du Président Deby est Nassour Bahar Mahamat Itno il occupe les fonctions de Premier conseiller de l’Ambassade du Tchad au Canada.

Comme quoi, au sein du clan Itno, on ne s’embarrassait nullement de fioritures dans l’attribution des postes clés au sommet de l’Etat. Avec la disparition tragique de celui qui était le pilier de tout ce système, c’est une page de l’histoire du clan Itno au sommet de l’Etat qui se tourne à moins que le nouveau patron de N’Djamena, le Général Mahamat Itno à la tête du Conseil militaire ne parvienne à se maintenir au pouvoir et à pérenniser à l'image de son père, la présence de la dynastie Itno au sommet de l’Etat.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

clan deby itno tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires