Sign in
Download Opera News App

 

 

Election à la Fédération ivoirienne de Taekwondo : Maître Appolos annonce sa candidature

Un combat d'un autre genre que celui des arts martiaux qu'il maitrise au mieux pour Maître Appolos Lelou. Le combat des urnes. En effet, le Grand Maître Appolos est candidat à l'élection du président de la fédération ivoirienne de Taekwondo, prévue le 30 octobre prochain face à 6 autres adversaires. Ce jeudi 14 octobre 2021, cet instructeur international, 6ème dan kukkiwon, a annoncé sa candidature à cette élection.

Il a, à cette occasion, expliqué les raisons de sa candidature et les chantiers qu'il entend ouvrir une fois à la tête de la fédération ivoirienne de Taekwondo. " Je voudrais être président pour aider surtout les Maîtres des clubs à être productifs en passant de 40 mille à 100 mille licenciés et améliorer leur quotidien de travail et de vie" a exposé le conférencier. Une fois élu, a annoncé Maître Appolos, il ouvrira 3 chantiers majeurs. Le premier chantier, a-t-il confié, consistera en la mise en place d'un plan de formation professionnelle. L' amélioration des conditions de vie des Maîtres de salle et des athlètes est le second point de son programme. Quand au 3ème chantier qu'il exécutera pendant son mandat de 4 ans, s'il est président de fédération, c'est la création d'une école nationale de Taekwondo.

Maître Appolos a, par ailleurs, rassuré les uns et les autres quant à sa réelle volonté de "donner une nouvelle vision" au Taekwondo ivoirien parce que, selon son slogan, quand "il dit, il fait". Aussi, a-t-il ajouté, " j'arrive pour donner aux clubs leur fédération pour que la lumière jaillisse." Au soir du 30 octobre prochain, l'on saura si les nombreux chantiers et les innovations de Raphaël Johnson Appollauss Lelou, plus connu sous l'appellation d'Appolos dans le milieu des arts martiaux en Côte d'Ivoire, auront convaincu les pratiquants du Taekwondo.

Content created and supplied by: Romarick_Dosso (via Opera News )

dan kukkiwon election maître appolos taekwondo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires