Sign in
Download Opera News App

 

 

En 2010, Ouattara demandait 5 ans pour redonner espoir aux jeunes; 10 ans après, voilà le résultat

10 ans après la campagne faste qu'il a déroulée pour séduire les électeurs Ivoiriens, les archives vidéos du candidat Alassane Ouattara ne peuvent qu'interpeller devant certains constats patents de l'après présidentielle 2010.

Les promesses de campagne, le candidat du RHDP, Alassane Ouattara en a fait, au point d'en faire rêver des millions d'Ivoiriens, qui pour ceux qui s'en sont résolus, lui ont accordés leurs voix, lors du second tour de la présidentielle de Novembre 2010, face au président sortant, Laurent Gbagbo.

Pour la jeunesse et l'ensemble des couches sociales, l'ancien chef de gouvernement de Félix Houphouet-Boigny avait bien de raisons de s'accrocher à son ambition de briguer la magistrature suprême.

"Beaucoup se demandent pourquoi je tiens à me présenter à l'élection présidentielle. Je suis triste de voir que la corruption, la cupidité et l'impunité règnent en maîtres. Je suis peiné de voir notre jeunesse être gagné par le désespoir...", expliquait-t-il dans une vidéo de campagne, destinée à convaincre les jeunes Ivoiriens de son projet de société.

10 ans après, le constat est fascinant. La Côte d’Ivoire bat des records dans les chiffres de l'immigration clandestine vers l'Europe.

"Peiné de voir notre jeunesse être gagné par le désespoir", le successeur de Laurent Gbagbo tarde visiblement à lui redonner espoir. Le tout en 5 ans.

En 2017, l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) ressortait des chiffres alarmants sur l'immigration clandestine à partir de la Côte d’Ivoire. La première puissance économique de la zone UEMOA, était classée au 4ème rang mondial des états dont les ressortissants tentent de gagner l'Europe.

Un véritable scandale humain ! La même année, l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) estimait à 68%, le taux de demandeurs d'asile Ivoiriens sur les 124.000 recensés en France. Et ce, en dépit des chiffres de croissance à deux chiffres que revendique le gouvernement Ivoirien en terme de performance économique.

Depuis, les Ivoiriens continuent de braver comme le révélait infomigrants.net en Mars 2020, qui rapportait cette confession pathétique d'un travailleur de la casse d'Abobo: "Les jeunes Ivoiriens connaissent les dangers de la route migratoire, mais ils s'y risquent pour devenir quelqu'un".

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires