Sign in
Download Opera News App

 

 

Justice ivoirienne/ Amadé ouéremi va-t-il assurer tout seul la paternité des massacres de Duekoué ?

Depuis la semaine dernière, la justice ivoirienne a ouvert un procès pour les massacres des populations de Duekoué entre mars et avril 2010. Ce jour-là, selon des rapports des organisations des droits de l'homme, plus principalement la croix rouge, 817 corps auraient été retrouvés par leurs services sans oublier le nombre de disparus et de blessés comptés en centaine. Depuis le début du procès jusqu'à ce jour, Amadé ouremi, principal accusé par les victimes a tenté de nier les faits avant d'avouer qu'il a été utilisé par des commandants des forces nouvelles d'alors :" c'est le commandant de Zone, losseni Fofana, Koné Daoudia dit Kounda et chef Coulibaly de Kouibly qui m'approvisionnaient en armes, en munitions et en treillis.(...) Quand je suis arrivé à Duekoué, les Dozo étaient déjà là. Il y avait beaucoup de morts, des hommes, des femmes et des enfants..." a-t-il déclaré à la barre. En citant, ces ex- chefs de guerre devenus des hauts officiers de l'armée ivoirienne, Amadé ouremi montre clairement qu'il n'a pas agit seul, qu'il a agit sous les ordres de supérieurs. La question qui se pose actuellement est de savoir si les officiers côtes iront-ils à la barre pour se défendre ou Ouremi va-t-il assurer tout seul la responsabilité de cette tuerie massive. Du côté du pouvoir, on semble ne pas livrer ces officiers a la justice alors que la menace de la CPI plane toujours sur notre pays. Le jusqu'au boutisme de l'Etat pourra-t-il être payant ou va t-il céder à la pression de la justice internationale. Pour le moment, les victimes dont les familles continuent de défiler à la barre exigent des enquêtes approfondies et réparations.

Kanou Francklin.

Content created and supplied by: Kanoufrancklin (via Opera News )

cpi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires