Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : Affi N’guessan au centre de la création du nouveau parti de Laurent Gbagbo ?

Le Congrès constitutif du nouveau parti de l’ex-Président de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, s’est ouvert ce samedi 16 octobre 2021, à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le président dudit Congrès, Pr Sébastien Dano Djédjé, est revenu dans son discours sur les raisons profondes de la rupture avec Pascal Affi N’guessan, président légal du Front populaire ivoirien (FPI) que Laurent Gbagbo a créé en 1982 et légalisé en 1990.



Selon Dano Djédjé, le nouveau parti de Laurent Gbagbo compte «lancer un appel en direction des autres organisations et personnalités politiques de gauche. Ce qui signifie que le nouveau parti n’est pas la chasse gardée des militants de l’ex-FPI ou GOR. C’est aussi la fin du climat de suspicion et de clientélisme qui a polarisé la vie de l’ex- FPI, en l’absence du président Laurent GBAGBO.»

«Dès lors, poursuit-il, les orientations du nouveau parti semblent assez claires. Il s’agit d’abord de mettre fin à la fausse querelle sur l’unité du FPI.»

Parlant de Pascal Affi N’guessan, sans dire expressément son nom, le président du Congrès posera plusieurs questions sur l’unité au sein du FPI qu’ils ont été obligés d’abandonner. «Comment peut-on faire l’unité avec celui qui a déjà trouvé son bonheur dans la rupture ? En d’autres termes, comment peut-on faire l’unité avec celui que la rupture arrange ? Avec celui qui croit, par naïveté, que son salut se trouve dans la rupture ? » A-t-il interrogé.

A la vérité, il était plutôt question d’élargir le champ de compétence de l’ex-FPI. «Pour nous, la création d’un nouveau parti est l’annonce d’une restructuration idéologique et organisationnelle en vue de rassembler les forces authentiquement de gauche en Côte d’Ivoire», a affirmé Sébastien Dano Djédjé.

«C’est une interpellation, selon lui, pour tous ceux qui veulent agir politiquement dans notre pays pour en faire une communauté démocratique, respectueuse des libertés individuelles et collectives, y compris la liberté d’entreprendre. Il s’agira par la suite, chemin faisant, de tendre la main aux forces démocratiques des autres pays du continent en raison de la similitude des problèmes ivoiriens et africains.»

Dès lors, la création du nouveau parti de Laurent Gbagbo était non seulement d’éviter une grave crise au sein du FPI désormais d’Affi N’guessan, mais également élargir son champ de recrutement.

Guy TRESSIA

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

FPI Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires