Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaires "Pandora Papers" et supposé viol où des personnalités sont citées : GPS de Soro veut des clarifications

Le communiqué de la rencobtre hebdomadaire de la Délégation de Générations et Peuples Solidaires GPS Côte d'Ivoire, marqué de la mention Fait à Abidjan le samedi 9 octobre 2021 et signé de la sa première Responsable, Madame Anne-Marie Bonifin, a et publié dans la soirée ce.même jour sur la page officielle Facebook "Soro Guillaume Kigbafori"

Après avoir fait le tour d'horizon sur la vie du parti, avec le passage en revue des activités menées dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route définie par le Président de GPS, Soro Guillaume, la Délégation GPS Côte d'Ivoire a fait une analyse de l'actualité politique nationale.

Deux points ont retenu l'attention de cette assemblée, dont les affaires d'évasion fiscale et de viol dans lesquelles des personnalités politiques ivoiriennes sont citées.

Ainsi, peut-on lire:

<< La Délégation GPS Côte d'Ivoire a appris, à l’instar de l’opinion nationale, une sombre affaire de dissimulation de capitaux dans des paradis fiscaux révélé dans une enquête internationale, dénommée « Pandoras papers », dans laquelle des personnalités politiques ivoiriennes dont le Premier ministre sont citées.>>

Sur ce point, voici la position de GPS:

<< GPS pense qu’une clarification s’impose au regard du caractère amoral des faits qui sont incriminés et qui tendent à déshonorer notre pays en raison du rang des personnalités concernées.>>

Abordant le sujet lié à l'accusation de viol du Ministre de la Réconciliation Nationale, GPS charge:

<< La Délégation GPS Côte d’Ivoire note malheureusement que cette accusation d’évasion fiscale dont se serait rendu coupable le Premier Ministre vient s’ajouter à celle, hélas non encore clarifiée, du viol présumé de l’artiste-chanteuse camerounaise impliquant le ministre de la Réconciliation et de la Cohésion sociale, M. KOUADIO Konan Bertin. Un dossier dans lequel le silence observé jusque-là par la Justice semble cacher une volonté certaine de dissimuler la manifestation de la vérité qui pourtant devrait, le cas échéant, profiter à l’une ou l’autre des parties.>>

Il faut noter que le parti de Guillaume Soro, demande que qur les deux situations, la lumière soit fait pour l'opinion publique ivoirienne soit située.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires