Sign in
Download Opera News App

 

 

Laurent Gbagbo : après le peuple Wê, rencontrera-t-il également les communautés du Nord ?

Le Samedi 28 Août, fut mémorable pour l'ex président Laurent Gbagbo et les populations venus de l'ouest du pays de la Côte d'Ivoire. Ce peuple qui l'aura soutenu jusqu'à la fin de son mandat présidentiel.

En effet, les peuples de l'ouest en occurence les Wê, ont payé les frais de leur attachement au président Laurent Gbagbo pendant sa mandature. Ce lien s'agrandit davantage lors de la crise militaro-politique de 2002 à 2011. Pour faire barrage à l'avancée des ex rebelles dans leur région, plusieurs groupes armés d'autodéfense avaient été mis en place, d'une part pour se protéger et défendre aussi le pouvoir du président Gbagbo, d'autre part.

Lorsque le président Laurent Gbagbo perdit les élections, la crise pos-électorale qui l'opposa au président actuel, avait conduit notre pays dans une confrontation entre les forces régulières restées fidèles à Laurent Gbagbo et les forces rebelles qui soutenaient son adversaire. Si l'avancée des forces nouvelles s'est faite presque sans grabuge dans les autres localités du pays, ce ne fut pas le cas dans la région de l'ouest, chez le peuple Wê.

En effet, Amnesty International avait noté une violation flagrante des droits de l'homme et de crimes de guerre dans cette zone. Évidemment, les forces nouvelles ont été mis sur le banc des accusés. Le peuple Wê a été donc victimes de massacre et plusieurs personnes avaient trouvé refuge dans le pays voisins du Libéria, avant de revenir des années plus tard. Avaient-ils payé pour leur opposition à l'avancée des forces nouvelles ? Ou avaient-ils été victime de vengeance d'autres personnes ?

Cette question reste encore en suspens malgré la condamnation du Chef de guerre Amadé Ouremi. De retour au pays depuis le 17 Juin dernier, il était normal que le président Gbagbo rende hommage au brave peuple Wê. C'était bien à cause de lui que ce peuple a connu ce ''massacre'' en 2011. Cette première rencontre du Samedi 28 Août 2021, marque le début d'une grande tournée dans les régions de l'ouest, meurtries par les affrontements. Il faut saluer ce geste du président Laurent Gbagbo qui devrait aller encore plus loin dans sa quête de réconcilier tous les ivoiriens.

Et parmi ces ivoiriens il y'a les peuples du nord. Tout comme les Wê, leur attachement à l'actuel président de la République leur a valu de nombreux préjudices sous le mandat de la ''Refondation''. Entre autres enlèvements, victimes des escadrons de la mort et victimes de l'article ''125" dans les années 2000, ces peuples gardent un très mauvais souvenir de la gouvernance de l'ex président. Celui-ci se doit donc de redorer son image, en les rencontrant également afin d'aplanir les différents existant depuis des décennies.

Nous espérons que cette étape se trouve aussi dans son programme. Cela permettra également à ses lieutenants de mieux véhiculer l'idéologie de son parti politique, dans cette grande zone du pays.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires