Sign in
Download Opera News App

 

 

Colombie : l'armée reconnaît le recrutement de ses anciens soldats comme mercenaires à l'étranger

La Colombie est plus connue dans le monde par son football. Mais depuis l'assassinat du président haïtien, Jovenal Moïse, une autre activité semble provenir de ce pays d'Amérique du Sud.

En effet, quand l'on parle de la Colombie, nous avons en esprit les footballeurs qui ont fait la renommée de ce Pays, tels que René Higuita, Carlos Valderama et autres. La nouvelle génération de footballeurs apporte également à l'honorabilité du pays à l'image de Radamael Falcao, James Rodriguez et bien d'autres talents. Même si l'un des plus grands narcotrafiquants, Pablo Escobar, venait aussi de cette contrée, le football avait pris le dessus en terme d'image à l'extérieur.

Mais, depuis l'assassinat du président haïtien Jovenal Moïse, le 7 Juillet dernier, la lumière semble être faite sur une nouvelle activité très lucrative qui prospère en Colombie. Il s'agit du mercenariat. Sur les 28 membres du commando qui avait commis l'assassinat en Haïti, l'on comptait 26 ressortissants Colombiens. Un chiffre qui emmène à s'interroger s'il s'agissait d'un crime au compte du gouvernement colombien.

La Colombie s'en lave bien la main. Par la voie du porte-paroles de l'armée, ce pays reconnaît l'existence d'anciens militaires dans le commando, mais avance qu'il s'agit de mercenaires recrutés. Dans un document de la chaîne France 24, il est dit que la Colombie est devenue l'endroit où l'on recrute le plus de mercenaires. La loi colombienne ne l'interdit pas et les anciens militaires bien formés ne boudent pas les contrats alléchants qui leur sont proposés pour aller combattre loin de leur patrie. On comprend donc leur grand nombre dans le commando en Haïti.

Selon toujours le média français, les militaires sont souvent mis à la retraite dans la quarantaine et ne bénéficient pas d'une pension qui puisse les faire vivre convenablement. Le mercenariat vient donc pour certains, comme une aubaine pour se sortir de la précarité. Ils seraient recrutés partout dans le monde. Les mercenaires Colombiens seraient en grand nombre au Yémen. Ils auraient été recrutés par les Émirats Arabes Unis pour y combattre, selon France 24.

Toutefois, la préoccupation en Haïti n'est plus de ce côté, car les mercenaires ne sont que des exécutants. L'heure est désormais à la recherche du commanditaire ou des commentaires de l'assassinat du président Jovenal Moïse.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

carlos valderama colombie james rodriguez

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires