Sign in
Download Opera News App

 

 

Après Daoukro: Gbagbo fait face à une grande difficulté

Laurent Gbagbo pourra-t-il être autorisé à rendre visite aux prisonniers politiques?


Après Kinshasa et Daoukro la semaine dernière Laurent Gbagbo devrait en principe rendre visite aux prisonniers politiques. Il en avait exprimé la volonté le 1er juillet. L'ex-Président ivoirien avait "instruit ses collaborateurs afin que ces derniers négocient avec les autorités compétentes, pour son compte, des visites aux prisonniers d’opinion" de toutes les sensibilités politiques de la crise post-électorale de 2011 et à ceux des différentes crises qui ont suivi cette dernière. Son porte-parole Koné Katinan avait précisé que le président Laurent Gbagbo "accorde du prix à ces visites qui s’inscrivent dans sa démarche pour la réconciliation nationale".

Pour que cette visite soit effective, il faut l'accord des autorités. Vont-elles donner cet accord? Rien est moins sûr. " Pour se rendre à Mama, Laurent Gbagbo n'a pas eu besoin de demander la permission. Pour se rendre à Kinshasa, il a juste payé son billet d'avion et pour aller à Daoukro, il a juste demandé la disponibilité du président Bédié. Mais pour visiter les prisonniers, il doit avoir l'autorisation. Et là, il fait face à une difficulté. Il n'est pas sûr que les autorités lui donnent cette autorisation", dit un proche d'un prisonnier politique. "A la MACA, nos parents saluent l'annonce qui, à leurs yeux prouvent que Laurent Gbagbo pense à eux car il connaît la vie d'un prisonnier puisque lui-même sort de prison et a plusieurs fois séjourné dans les prisons du pays",ajoute-t-il.

Si la satisfaction de la demande constitue une difficulté pour l'ancien prisonnier de la CPI, la demande elle-même est une colle pour le pouvoir.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

après daoukro kinshasa laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires