Opera News

Opera News App Download

Les propos du premier ministre Hamed Bakayoko depuis Bouaflé qui choquent une partie de l'opinion

nahounou_daleba
2020-09-27 11:33:17

Hier depuis la capitale de la région de la Marahoué, le président de la République a clos sa visite d'État par un meeting géant. Plusieurs personnalités ont pris la parole avant celle du président de la République de Côte d'Ivoire. Parmi elles, le premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko. Pendant une vingtaine de minutes, il a tenu en haleine son auditoire. Cependant, ses propos ont retenti au-delà de Bouaflé.

(Hamed Bakayoko lors de son discours à Bouaflé)

En effet, le premier ministre s'adressant à son auditoire et le président de la République, a demandé au dernier de lui permettre une petite désobéissance.

" Monsieur le président, vous avez toujours dit de ne pas répondre. Mais cette fois ci nous allons vous désobéir un peu. S'ils lancent un mot d'ordre , nous allons les trouver devant leurs portes." a annoncé. Plus loin, le premier ministre designe même les responsables des destructions des biens publics lors des manifestations. 

"Ils détruisent des biens publics. La prochaine fois on leur enverra la facture chez eux. Alors qu'ils sont nourris et blanchis sur le dos de l'état, ils détruisent les biens publics." a affirmé Hamed Bakayoko lors de cet meeting de clôture le samedi 26 septembre 2020.


Ainsi, ces propos, sont considérés par l'opposition comme un appel à la violence contre les millitants de l'opposition. Pour eux, le premier ministre, sans que la justice n'établisse la culpabilité des personnes impliquées, pointe déjà l'opposition comme instigatrice de ces destructions. Ils voient ces propos comme des menaces contre la liberté de manifester des citoyens et une incapacité du gouvernement ivoirien à garantir celle-ci.

Si l'opposition dénonce ces propos du premier ministre, qu'ils trouvent inappropriés, certains croient que Hamed Bakayoko s'est bien illustré.

Ces personnes estiment que c'est de la responsabilité du premier ministre de garantir la sécurité et la stabilité du pays et pour cela, il doit être franc envers l'opposition. Selon, ces soutiens du "golden boy" , comme ils le surnomment, il était temps que celui-ci envoie un signal fort aux leaders de l'opposition.

Comme on peut le voir, les propos du premier ministre ivoirien, sont sources de d'interprétations diverses qui pourraient créer une autre crispation Politique.

En tant que premier ministre, ne serait-il pas judicieux pour Hamed Bakayoko d'adopter un discours qui rassemble ?


Dalaï

Content created and supplied by: nahounou_daleba (via Opera News )

Tags:      

Bouaflé Hamed Bakayoko
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

COMMENTAIRES

Voir tous les commentaires

VOUS AIMEREZ