Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique: le CNT de Bédié est en train d'être fragilisé peu à peu par Ado, voici les raisons

Dans la vie, quand tu poses un acte, il faut l'assumer à mille pour cent comme le disait président de l'ONG urgences panafricanistes, au cours de son procès au tribunal de Dakar dans l'histoire du billet brûlé.

Il ne faut jamais compter sur les autres pour agir.

Il faut d'abord compter sur soi même et le autres viendront après s'il le faut.  

Vous vous souvenez que plusieurs jeunes de l'opposition ont marché à Yamoussoukro.

Eeeeh oui, ils sont aux arrêts depuis quelques jours et devront répondre de leurs actes devant la justice.

Il s'agit notamment des jeunes de la région des lacs, d'où est originaire le premier président de la république de Côte d'ivoire, appelé également le bélier de Yamoussoukro.

Mais la question que je me pose ici comment peut on être de la région de ce président qui ne jure que par la paix et ne pas suivre ces traces ?

Pour rappel, ces jeunes gens répondaient au mot d'ordre de la désobéissance civile lancé par le président du conseil national de transition son excellence monsieur Henry Konan Bedie qui continue encore aujourd'hui cette semaine.

Mais comme nous le savons le président ivoirien nouvellement élu son excellence monsieur Alassane Ouattara est fortement opposé à cette formation.

Pour cela il a mis sur pied des voies et moyens pour mettre un terme à cela en traduisant par exemple tous les faiseurs de troubles en justice. Autrement exprimés, c'est une stratégie très efficace qui casse ou décourage les leaders et leurs militants à petit feu.

Si vous partagez cet article alors n'hésitez surtout pas à laisser votre avis en commentaire.

Abonnez vous sur cette page pour ne rien rater de l'actualité car l'information c'est le pouvoir qui place l'homme au sommet de la pyramide.

Soyez un modèle pour votre génération en ayant pour objectif l'excellence.

Content created and supplied by: Lenègrerevolté (via Opera News )

alassane ouattara dakar henry konan bedie yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires