Sign in
Download Opera News App

 

 

APRÈS le retour de Gbagbo/ À quand les premiers signes de la réconciliation ?

La crise que traverse la Côte d'Ivoire depuis plus de deux décennies a eu fortement raison de sa cohésion sociale et impacté négativement la réconciliation de tous ses enfants. Au lendemain des élections présidentielles de 2010 , la crise post électorale a fini par contraindre certains fils et filles du pays à l'exil forcé. C'est dans ce contexte que l'ancien président Laurent Gbagbo s'est retrouvé à la CPI dans le cadre d'une procédure judiciaire engagée contre lui .

Depuis lors, pour beaucoup d'ivoiriens,et notamment les partisans et sympathisants de l'ancien président, le retour de tous les exilés devenait un préalable à tout début d'un quelconque processus de réconciliation.

Avec le retour de Gbagbo depuis le 17 juin précédé de plusieurs exilés au pays, l'opinion nationale et internationale a commencé à voir en cet acte des prémices d'une réconciliation nationale et d'un retour rapide et définitif de la paix en Côte d'Ivoire.

Seulement voilà bientôt trois semaines que l'ancien président est rentré au bercail et, avec lui plusieurs exilés. Et depuis lors, l'on constate un silence radio concernant le processus de réconciliation. Ni le pouvoir, ni l'opposition dans son ensemble, ni les trois grands leaders que sont le président Ouattara et les deux anciens présidents Bédié et Gbagbo ne parle de réconciliation...

Et dire que tous, étaient et sont "pressés" de voir tous les enfants de ce pays se réconcilier... il y a lieu de s'interroger sur les raisons de ce silence.

Il faut rappeler que depuis son retour, l'ancien président Laurent Gbagbo s'est déjà rendu dans son village natal Mama et devrait même s'envoler depuis le 2 juillet pour la RDC pour une visite d'amitié selon le quotidien Notre Voie. Pendant ce temps, le président Ouattara de son côté continue de vaquer tranquillement à ses occupations étatiques, et est même rentré d'un séjour à l'extérieur. De son côté, l'ancien président Bédié , après un long séjour dans la capitale ivoirienne, s'est retiré dans son village natal où il passe à présent un bon moment.

L'on pourrait être amené à déduire que la réconciliation ne fait pas pour le moment partie de leur priorité... Elle peut attendre car on a tout le temps pour se réconcilier...Ou alors la réconciliation se fera d'elle même...

Les ivoiriens dans leur majorité attendent avec impatience que ces trois grands leaders fassent le geste qu'il faut, celui de s'asseoir pour se parler franchement , de se pardonner et rassurer le peuple pour un retour définitif de la paix en Côte d'Ivoire.

Neutreetpartisan

Content created and supplied by: neutreetpartisan (via Opera News )

cpi côte d'ivoire laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires