Sign in
Download Opera News App

 

 

Samy MERHY : une force de travail au service de Lakota

Samy MERHY : Une force de travail au service de Lakota. 

Ce n’est un secret pour personne aujourd’hui dans le LOH-DJIBOUA. Le maire de la commune de Lakota et député de la SP de Goudouko Niambezaria, Samy MERHY, est l’homme des défis, des chantiers et des actions de développement. 

A la tête de la mairie de Lakota depuis 2013, ce bosseur infatigable a su donner à cette ville qui portait ironiquement le nom de petit campement à gauche, une allure qui désormais impose respect et considération. 

Bitumage, reprofilage des voies, construction d’écoles, de centres de santés, de commissariats, réaménagement de bureaux de plusieurs services administratifs, construction de marchés et bien d’autres actions de développement sont aujourd’hui à son actif et font de la collectivité de Lakota un lieu de bon vivre. 

Fidèle à la logique du développement du chef de l’État, son excellence Alassane Ouattara, cet élu du RHDP ne manque aucune action, aucune occasion pour traduire en acte la vision du président de la république. 

En ce deuxième semestre de l’année 2021, le Kalegnon, comme l’appellent affectueusement ses administrés ouvre de nouveaux chantiers dans sa commune. Toujours dans sa vision de faire de Lakota une ville lumière, le député-maire Samy MERHY passe désormais plus de temps sur les chantiers que dans ses bureaux. De jour comme de nuit, il supervise lui-même les travaux de réfection et de reprofilage des voies engagés depuis quelques semaines dans tous les quartiers de la commune. Mieux il s’attaque à la rénovation complète du stade du village Akabréboua qui s’est transformé en une véritable forêt.

En somme, on trouve ici quelqu’un qui sait joindre l’acte à la parole, pour qui une promesse de campagne n’est pas qu’un mot en l’air. Comme il ne cesse de le dire lui-même, sa priorité c’est Lakota, et rien ne saurait l’en détourner.

Content created and supplied by: Lakvil (via Opera News )

alassane ouattara lakota rhdp samy merhy

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires