Sign in
Download Opera News App

 

 

"Plusieurs responsables PDCI ne pardonnent pas la stratégie perdante de Bédié", selon JA

Jeune Afrique annonce que plusieurs responsables du Parti démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) ne pardonnent pas à l'ancien président Henri Konan Bédié son échec aux présidentielles 2020.

A en croire Jeune Afrique, certains cadres et responsables critiquent et ne pardonnent l'échec de la stratégie de Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, à la présidentielle de 2020.<<Quant à Bédié, plusieurs responsables du PDCI ne lui pardonnent pas sa stratégie perdante à la dernière présidentielle et estiment que le temps est venu pour lui de passer la main.>>, dévoile Jeune Afrique.

Poursuivant le magazine panafricain Jeune Afrique affiche la posture des leaders au sein de leur formation politique. Pour le cas de Laurent Gbagbo, le journal pointe le divorce autant avec Pascal Affi N'Guessan que Simone Gbagbo.

"De son côté, Alassane Ouattara, en tant que chef de l'État, garde la main. Et n'a pas l'intention de se presser, encore moins de donner l'impression de répondre au tempo dicté par ses opposants. Réélu pour cinq ans et disposant d'une majorité à l'Assemblée nationale, il est confronté à de nombreux défis. Relance économique, situation sanitaire, lutte contre la menace jihadiste... Dans son premier cercle, on rappelle qu'il a beaucoup d'autres dossiers à gérer en plus de la réconciliation", fait savoir Jeune Afrique.

En ce qui concerne le rapprochement de l'ancien président Laurent Gbagbo et de l'ex-chef d'État Henri Konan Bédié scellé par la visite à Daoukro le samedi 10 juillet 2021, Jeune Afrique situe la position de chaque parti sur l'impact de cette alliance.

"Chez les pro-Bédié comme chez les pro-Gbagbo, le calcul est simple et repose sur la règle des trois tiers. "Nous avons trois forces politiques largement dominantes en Côte d'Ivoire. Si deux se mettent ensemble contre la troisième, ils l'emportent logiquement", prédit un proche de Gbagbo", annonce-t-il, en exposant celui du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RDHP), qui selon le magazine une théorie.

Seulement voilà, dans le camp Bédié, "plusieurs responsables du PDCI ne lui pardonnent pas sa stratégie perdante à la dernière présidentielle et estiment que le temps est venu pour lui de passer la main", assure le magazine.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alassane ouattara henri konan bédié laurent gbagbo pdci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires