Sign in
Download Opera News App

 

 

Nawa : Donwahi veut traduire en acte la politique de développement du Président Ouattara

Alain-Richard Donwahi, président du conseil régional de la Nawa a appelé les populations à cultiver la paix et l’unité, à l’occasion des élections législatives, tout en s’inscrivant dans la politique de développement du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Même s'in n'est pas candidat, le ministre des Eaux et forêts, n'est pas resté inactif.

 

Le président du Conseil régional de la Nawa n’a pas chômé durant la campagne des législatives, du 24 au 4 mars 2021, alors qu'il n'est pas lui-même candidat. Alain Donwahi, dressant le bilan de la campagne dans sa région a marqué sa satisfaction. Le ministre des eaux et forêts, dans ses différentes sorties, a mis l’accent sur le progrès de sa région. Tout en apportant son soutien aux candidats de son parti, le RHDP, il a marqué son admiration pour le chef de l’Etat et sa volonté de s’inscrire dans sa vision afin de faire de la Nawa, une zone de progrès.

Véritable artisan du progrès, le président du conseil régional de la Nawa est resté fidèle à son engagement en faveur du développement local en inaugurant les écoles primaires de Gnapayo et Lazoa ainsi que la paierie de la région. Il a offert 4 ambulances, un centre de santé aux différentes localités de Dabouyo, Progreagui, Walebo, Buyo, d’Okrouyo, Dobré. Il a également pris part aux différents meetings de campagne des candidats des circonscriptions de Soubré, Méagui, Buyo, Gueyo et Grand-Zattry. Apportant publiquement son soutien aux candidats Ibrahima Kourouma pour Soubré, Senghor Yepi et Tiegbato Koné pour Méagui, Marie Noëlle Dogui pour Gueyo, Désirée Ouassia et Édouard N’Guessan pour Buyo et Esaïe Zako pour Grand-Zattry.

Faisant référence aux troubles enregistrés lors de l’élection présidentielle, le ministre des eaux et forêts a exhorté à l’unité car : « ce qui importe, c’est le bien-être des populations et de la région ».

AKE

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires