Sign in
Download Opera News App

 

 

Réaction dans le camp Soro dans l'affaire des audits : "C'est de la poudre aux yeux"

Les audits annoncés par le gouvernement Ivoirien sur des dizaines de sociétés d'état, continuent de faire couler beaucoup d'encre, avant même leur démarrage effectif.

Entre autres observateurs de la vie publique Ivoirienne qui suit de près l'évolution de cette actualité qui défraie la chronique, puisque 4 directeurs généraux ont déjà été relevés de leurs fonctions, Mamadou Traoré, conseiller spécial de l'ex chef du parlement, Guillaume Soro, qui dénonce un règlement de comptes dans l'administration publique.

Dans une contribution qu'il publiait ce Vendredi 02 Juillet sur sa page Facebook, qui rappelle être le président de la commission permanente d'audit de la MUGEF-CI, (Mutuelle Générale des Fonctionnaires de Côte d'Ivoire), déplore des failles et le manque de crédibilité dans l'exécution de la procédure. "Dans le cas des entreprises publiques, ces audits annoncés à grandes pompes, consistent,à mon avis, à faire tomber des têtes. Quand l'audit a pour mission de faire tomber des têtes, il est juste un instrument pour régler des comptes. Il ne recherche pas à améliorer les performances de ces entreprises. Car,avant même que ces audits ne donnent leurs conclusions, des DG ont perdu leurs postes tandis que certains sont menacés de les perdre. On annonce déjà, sans aucune conclusion de ces audits, des milliards d'argent détournés par ces DG", note ce proche de Guillaume Soro.

Il n'en cache pas son scepticisme, ces sanctions, croit-t-il, visent en réalité à remplacer les partants par des personnalités plus proches du clan présidentiel.

Selon lui, cette opération n'est que de "c'est de la poudre aux yeux", qui en réalité, ne reflète pas une volonté d'amélioration de la gouvernance publique par le régime actuel. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

camp soro mamadou traoré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires