Sign in
Download Opera News App

 

 

Coulibaly Sié porte-parole CMA-GKS « le Pouvoir RHDP a échoué à réconcilier les ivoiriens »

Générations et peuples Solidaires, parti de l’ex président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro entend tout mettre en œuvre pour assurer une victoire écrasante de leur mentor au soir du 31 Octobre 2020. Pour ce faire les responsables du parti ont décidé de déployer leurs hommes sur toute l’étendue du territoire. La ville de Bouaké a abrité à cet effet la cérémonie d’installation et d’investiture de l’union des enseignants de génération et peuples solidaires (UE-GPS). C’était le 20 juin dernier au centre événementiel de N’gattakro en présence de Coulibaly Sié, porte-parole de la coordination des mouvements et associations de soutien à Guillaume Soro (CMA-GKS). Cette structure selon Soro Nabégué, président du comité d’organisation « rassemble tous les enseignants du système de l’éducation nationale, du préscolaire à l’université en passant par le primaire et le secondaire qui épousent la vision politique de Guillaume Kigbafory Soro ».

En sa qualité de secrétaire à l’organisation de l’UE-GPS, Soro Nabégué a soutenu que « l’UE-GPS se veut un creuset ou les enseignants soucieux de l’avènement d’une école de qualité se retrouvent pour fédérer toutes les énergies des enseignants qui adhérent au GPS à l’effet d’instaurer un nouvel ordre politique, économique, environnemental et social en Côte d’Ivoire; participer à l’encadrement et à la formation des militants afin de les préparer aux actions politiques ; soutenir le GPS dans ses actions pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’Etat : contribuer à l’amélioration du système éducatif’». L’émissaire de Guillaume Soro a par la suite investi le bureau de l’UE-GPS avec à sa tête le professeur Samba Diakité qui dans son intervention a dénoncé les manœuvres du régime en place.

« L’Union des Enseignants de Génération et Peuples Solidaires (UE-GPS), constate, avec stupéfaction, un acharnement politico-judiciaire sur S.E.M Guillaume Kigbafory Soro, Premier ministre et Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire et premier candidat déclaré aux élections présidentielles 2020. Les raisons de cet acharnement sont bien connues :1- Refus d’appartenir au RHDP, 2- Volonté manifeste d’être candidat aux élections présidentielles d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire. Mais ces deux raisons sont-elles suffisantes, dans un État de Droit, pour arracher à un citoyen sa liberté et le maintenir en exil pour décapiter sa base en emprisonnant les têtes de proue de tous les mouvements politiques qui lui sont proches ? Tout en respectant les institutions ivoiriennes, L’UE-GPS, remarque, simplement, la caporalisation du Droit et le manque d’indépendance du système judiciaire. » a déploré le professeur de philosophie des universités,

et d’ajouter « Le retour avorté de S.E.M Guillaume Kigbafory Soro sur sa terre natale, l’émission du mandat d’arrêt international en son encontre, la décapitation des partis et mouvements politiques proches de lui et sa récente condamnation par contumace à 20 ans de prison et privé de ses droits civiques et politiques, malgré les injonctions de la Cour Africaine des Droits de l’homme et des Peuples (CADHP) et de l’Union Internationale des Parlementaires (IUP) , n’ont pour seul objectif que de contraindre un adversaire redoutable et sérieux à l’exil afin de l’empêcher de participer aux joutes électorales de son pays dont il est le principal grand- favori». Prenant la parole, Coulibaly Sié s’est dit très heureux du courage et l’engagement des enseignants avant de réaffirmer la participation effective de Guillaume Soro à la présidentielle d’octobre 2020.

« Je tiens à vous dire que Guillaume Kigbafori Soro est le candidat le plus sérieux à la présidentielle de 2020. Guillaume Kigbafori Soro rentrera et gagnera les élections d’Octobre 2020.Soyons debout ! », a rassuré le porte-parole de la coordination des mouvements et associations de soutien à Guillaume Soro (CMA-GKS). Poursuivant l’émissaire de l’ex président de l’assemblée nationale a relevé tous les échecs du régime en place dans le processus de réconciliation des ivoiriens. « Le pouvoir RHDP a échoué à réconcilier les ivoiriens. Les cadres du GPS sont en prison et le leader en exil puis condamné à 20 ans de prison. Les acteurs de clefs de la vie politique à savoir Laurent Gbagbo, Guillaume Soro signataires des accords qui ont permis au Président Ouattara d’être Candidat sont en exil et condamnés à 20 ans de prison. » a regretté Sié Coulibaly.

Pour lui la Côte d’Ivoire peut retrouver son image d’antan en mettant fin à la dictature du régime Ouattara. Et ce, en permettant à Guillaume Kigbafori Soro, celui qu’il qualifie du candidat le plus sérieux à la présidentielle 2020 de présider aux destinées de la nation.

Content created and supplied by: N.Devinci (via Opera News )

CMA Coulibaly Sié GKS UE

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires