Sign in
Download Opera News App

 

 

Procès de l'assassinat de Sankara : voici pourquoi Blaise Compaoré ne dira pas sa part de vérité

Ouvert le lundi 11 octobre 2021, le procès de l'assassinat de Thomas Sankara a été reporté au 25 du même mois. Grand absent du premier round de ce feuilleton judiciaire, l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré ne pourra toujours pas être présent au prochain rendez-vous. Et pour cause, à en croire Jeune Afrique, plusieurs éléments font que l'ex-compagnon de l'illustre défunt ne sera pas en mesure de dire "sa" vérité.

C'est un secret de Polichinelle, Blaise Compaoré est le principal accusé du procès des assassins de Thomas Sankara. Toutefois, l’ancien président burkinabè a toujours refusé de répondre à la justice de son pays. Selon les informations de Jeune Afrique, plusieurs facteurs justifient cette position de celui qui a également et désormais la nationalité ivoirienne.

" Selon ses avocats, l’ex-compagnon d’armes et ex-ministre de Sankara, refuse d’être jugé devant « une juridiction d’exception » dans le cadre d'un procès politique ", informe le confrère. Par ailleurs,  il aurait la quasi-certitude d'être arrêté et incarcéré dès son arrivée à Ouagadougou, en dépit, ajoutent ses défenseurs, de l’immunité dont il bénéficierait de par la Constitution. " À ces arguments, qui n’ont évidemment pas convaincu les parties civiles, lesquelles fustigent le « manque de courage » de Blaise Compaoré et y voient un aveu de culpabilité, s’ajoute une réalité beaucoup moins dicible car occultée par l’omerta de ses proches et de sa famille : son état de santé", affirme JA. Son état de santé, aux dires du panafricain, ne le lui permet désormais plus d'y participer. L'homme aurait même des moments d'absence.

Ainsi, même si son ombre plane lourdement sur ce procès censé reprendre ce 25 octobre, l’ancien président Blaise Compaoré, qui fait figure de principal accusé, est et sera le grand absent du tribunal militaire de Ouagadougou.


Franck K avec JA

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

blaise compaoré thomas sankara

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires