Sign in
Download Opera News App

 

 

Éducation nationale : vers de nouveaux troubles à l'école

Des élèves grévistes qui delogent d'autres élèves avec le corolaire de violences dont des morts. La Côte d'Ivoire pourrait revivre ces scènes de violences déjà connues par le passé à Daloa, Dimbokro, Anyama, San Pedro...

Et pour cause, les cours seront suspendus dans tous les établissements scolaires privés de la Côte d'Ivoire à partir du jeudi 14 avril 2021 par la Conférence des présidents des associations des fondateurs d'établissements scolaires privés. Raison évoquée : le nom paiement des frais d'écolage par l'État ivoirien.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il existe plus d'établissements privés que d'établissements publics en Côte d'Ivoire. A titre d'exemple, il y a 8 établissements secondaires publiques dans la commune d'Abobo (Abidjan) contre 200 établissements secondaires privés selon une information livrée par un acteur de Éducation nationale.

Une suspension des cours dans l'enseignement privé entraîne d'ordinaire des affrontements entre élèves delogeurs du privés contre élèves du public. A un moins des examens à grand tirage, un tel spectacle ponctué par la destruction des biens publics et privés ainsi que des violences pourrait perturber les épreuves physiques du BEPC prévues ce lundi 12 avril 2021.

Premier défi pour les nouveaux ministres de l'éducation nationale, de l'enseignement technique voire de l'enseignement supérieur.


Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

Côte d'Ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires