Sign in
Download Opera News App

 

 

Sommet France-Afrique : la société civile crache ses vérités à Macron

Emmanuel Macron voulait une petite révolution pour le 28ème sommet France-Afrique ponctué par la mise à l’écart des chefs d’Etats africains au profit de la jeunesse et de la société civile. Le Président français est servi car ses invités ne manquent point de lui dire tout haut ce que pensent des Africains de la France.

Au nombre des interventions des acteurs de la société civile, celle du Sénégalais Cheikh Fall, fondateur de Africtivistes. "Beaucoup nous insultent parce que nous sommes venus parler avec vous car il y a beaucoup de colère contre la France. Nos frères et sœurs ne supportent plus cette relation historique douloureuse.", a-t-il craché à Emmanuel Macron avant de formuler des propositions pour "refonder" la relation entre la France et le continent noir.

"Demandez pardon à l’Afrique et aux Africains, arrêtez de renforcer le pouvoir des dictateurs africains, arrêtez cette pseudo coopération paternaliste, programmez un retrait progressif et définitif de vos bases militaires en Afrique, mettons ensemble un mécanisme de collaboration franche afin de renforcer les acquis démocratiques, mettez en œuvre vos engagements d’Abidjan de 2009 sur la réforme du Francs Cfa et transférez les réserves de fonds vers l’Afrique." a-t-il proposé.

Si ce discours est remarquable car exprimant la pensée d’une frange d’Africains, il convient de comprendre qu’Emmanuel Macron ne fait rien d’autre que de défendre les intérêts de son pays. Il appartient aux chefs d’Etats africains se s’approprier ce discours ou de voter les candidats épris de la dignité, la liberté et la souveraineté du continent noir.

Cyrille NAHIN   

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires